25 septembre 2020

Avant DFCO Féminin – Rouvroy, les vérités de coach Riscagli

Quinze jours après sa nette victoire (4-0) sur la pelouse de l’AS Nancy Lorraine, le DFCO Féminin accueille Rouvroy, dimanche à 15h00 aux Poussots, pour le compte de la 18ème journée de D2 féminine. Les joueuses de Samuel Riscagli auront pour ambition de confirmer ce succès acquis en terre lorraine. Le coach, lui, est clair. Il veut la quatrième place et le plein de points d’ici la fin de saison.

Dijon semble avoir relancé la machine. Après avoir concédé deux défaites de suite contre Compiègne et Saint-Maur, le DFCO féminin s’est nettement imposé face à l’AS Nancy Lorraine.

Le coach Dijonnais se félicite du plan de jeu mis en place à Nancy (Nicolas GOISQUE/archives)
Le coach dijonnais se félicite du plan de jeu mis en place à Nancy (Nicolas GOISQUE/archives)

Tout sauf un hold-up

Une victoire qui a ravi à l’entraîneur dijonnais, Samuel Riscagli : « On a réalisé une très belle performance. On a su tirer les enseignements du match aller et le fait que les Nancéiennes étaient performantes dans les couloirs.  Le plan de jeu qui a été travaillé à l’entrainement a été parfaitement appliqué. » Un succès mérité et non volé selon le coach bourguignon : « C’est tout sauf un hold-up. Je pense qu’à la fin s’il y a 7-0 c’est la même. Dans les débuts de mi-temps, on a été mis en difficulté mais après elles ont laissé plus d’espaces et donc on s’est installé dans le jeu. »

Samuel Riscagli ne s'attend pas à un match facile face à Rouvroy (Nicolas GOISQUE/archives)
Samuel Riscagli ne s’attend pas à un match facile face à Rouvroy (Nicolas GOISQUE/archives)

Rouvroy, match piège

À l’instar du match de Vendenheim, la tactique dijonnaise a une nouvelle fois payé : « La possession était nancéienne, 60-40, mais on a laissé le ballon à leurs défenseurs qui n’ont jamais su quoi en faire si ce n’est que de balancer. C’était le plan de jeu et elles sont tombées dans le piège. On les a prises là où elles avaient des faiblesses, c’est-à-dire dans le dos de la défense. Ce qui est intéressant c’est que l’on a reproduit la même performance que contre Saint-Maur. » Ce dimanche, Laura Bouillot et ses coéquipières retrouvent le chemin des terrains face au dixième du championnat, Rouvroy. Une rencontre où les Côte-d’Oriennes partent avec le rôle de favori, mais Samuel Riscagli se méfie de la formation nordiste : « C’est une équipe qui se bat pour son maintien, il va falloir être vigilant. Elles vont venir pour ne pas mourir. On est capable du meilleur comme du pire. On aborde cette rencontre avec la plus grande méfiance et concentration. Rouvroy n’est pas encore relégué et a les moyens de se maintenir. Donc si on s’endort et que l’on se prend pour des autres on le paiera cash. Si on est sérieux je ne suis pas inquiet. »

La quatrième place comme objectif

Après avoir battu Nancy, le coach veut passer devant les lorraines au classement et terminer 4ème (Nicolas GOISQUE/archives)
Après avoir battu Nancy, le coach veut passer devant les Lorraines au classement et terminer 4ème (Nicolas GOISQUE/archives)

Le DFCO veut enchaîner et repartir sur un nouvelle série de victoires. Assurées du maintien depuis un bon moment, les Bourguignonnes veulent aller chercher la quatrième place comme nous le confirme Samuel Riscagli : « L’objectif c’est d’aller chercher la quatrième place et de passer devant Nancy. Ce DFCO là n’est pas si inintéressant que cela parce qu’on va gagner à Nancy avec une équipe qui a 20 ans de moyenne d’âge, donc ça veut dire qu’on a un avenir avec ces filles-là. »

Pour pouvoir viser plus haut, il faut se montrer régulier, une caractéristique qui fait défaut au DFCO du fait de sa jeunesse : « Une irrégularité dans les performance qui est dû à la jeunesse de l’effectif  qui a du mal à appréhender tous les matchs avec le même niveau de concentration. Pour aller vers le haut, il faut être performant et la performance s’obtient par la régularité. Aujourd’hui, on est beaucoup trop irréguliers pour prétendre à monter sur le podium. C’est pour ça qu’on va mourir à la quatrième place alors qu’on aurait pu espérer mieux cette année », indique Samuel Riscagli. Dijon vit tout de même une belle saison et veut finir en beauté : « Sur les cinq prochains matchs l’objectif c’est de prendre 20 points. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.