24 septembre 2020

CDB – Metz en amical à Meursault

Un mois de mai crucial attend le Cercle Dijon Bourgogne avec le difficile exercice des play-downs. D’ici là, pas grand chose à se mettre sous la dent. Pour ne pas perdre le rythme de la compétition, Christophe Maréchal et le staff dijonnais ont programmé quelques matchs amicaux. Premier de la série, une confrontation face aux champions de France messins à Meursault ce vendredi à 20 heures.

 

Le CDB a progressé en attaque placées (Nicolas GOISQUE/archives)
Le CDB a progressé en attaques placées (Nicolas GOISQUE/archives)

Pour le technicien dijonnais, rien de tel que les matchs pour maintenir son jeune groupe dans le rythme. Ces matchs, bien qu’amicaux, revêtent donc une importance toute particulière pour Christophe Maréchal.

Metz et Besançon au programme

Le CDB affronte donc Metz ce vendredi. Christophe Maréchal a également prévu 2 confrontations face à Besançon les 21 et 24 avril, mais il pourrait y avoir du changement. En effet, en fonction du résultat du Havre sur la scène européenne, le premier match des play-downs pour les Dijonnaises, prévu en Normandie, pourrait être avancé au 22 avril. Dans ce cas, seule la confrontation du 24 serait maintenue face au voisin bisontin et un autre adversaire serait recherché pour un match sur le week-end du 1er mai. Entre temps, les 3 internationales Dijonnaises seront en stage avec l’équipe de France du 13 au 19 avril.

Christophe Maréchal veut améliorer le jeu de transition après les phases défensives (Nicolas GOISQUE/archives)
Christophe Maréchal veut améliorer le jeu de transition après les phases défensives (Nicolas GOISQUE/archives)

Travailler dans l’opposition

Face à Metz ce vendredi on a bien compris que le résultat ne sera pas le plus important. Christophe Maréchal estime que son équipe a progressé en attaque placée, et que le nouveau système défensif avec le placement de Joanna Lathoud et Martina Skolkova en secteur central est également intéressant. Il veut continuer à peaufiner ces secteurs de jeu tout en travaillant au mieux sur le jeu de transition et de contre-attaques, qu’il juge défaillant pour le moment. Gageons que les Messines seront des “sparing partners” de choix pour répéter des gammes. La performance, elle, c’est en mai qu’on l’attend !!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.