16 septembre 2019

Jana Fett reine à Norges

Au terme d’une finale qu’elle a dominé assez nettement (6/3  6/4), la jeune Hongroise de 18 ans Jana Fett a remporté ce dimanche la 8ème édition de l’Open GDF Suez de Norges. Vainqueur de l’Ukrainienne Zakarlyuk, issue des qualifications et auteur jusque là d’un remarquable parcours, Fett succède au palmarès à la Néerlandaise Michaella Kracijek, qu’elle a dominé en demi-finale.

 

Jana Fett vainqueur de l'Open de Norges 2015 (Nicolas GOISQUE/www.Focale.inf)
Jana Fett vainqueur de l’Open de Norges 2015 (Nicolas GOISQUE/www.Focale.inf)

La fraîcheur aura peut-être joué un rôle lors de cette finale. Zakarlyuk enchaînait en effet son 7ème match en autant de jours contre deux de moins à son adversaire. Jana Fett a en tous cas tenu son rang jusqu’au bout remportant tous ses matchs contre des adversaires moins bien classées qu’elle au classement mondial.

Belle performance pour Zakarlyuk

Au contraire de son adversaire Hongroise, la jeune Ukrainienne 592ème mondiale au début du tournoi a dû aligner plusieurs performances pour se hisser en finale. Si sa victoire au premier tour face à la Bourguignonne Myriam Enmer était sans doute prévisible, il n’en était pas de même pour les tours suivants qui la voyaient sortir deux têtes de série françaises, Chloé Paquet n°7 et Constance Sibille n°4, avant d’écarter la jeune Hongroise Galfi, également mieux classée qu’elle en demi-finale. Fett aura été la marche de trop pour empêcher la semaine parfaite.

Fett logiquement

Pour Jana Fett, le principal fait d’armes aura sans doute été de battre la tenante du titre Michaella Kracijek, auteur jusqu’en demi-finale d’un parcours parfait (aucun set perdu).

Une belle victoire pour la jeune Hongroise (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Une belle victoire pour la jeune Hongroise (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

La Néerlandaise semblait en effet partie sur la lancée de l’an dernier et bénéficiait d’un avantage psychologique non négligeable. La jeune Hongroise réalise donc un sans faute et s’offre à Norges une des belles victoires de sa jeune carrière. Cette édition 2015 aura été marquée par l’élimination précoce des principales têtes de série ; aucune des trois premières n’atteignant les quarts de finale par exemple. Cela n’enlève rien au triomphe de Jana Fett.

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.