24 septembre 2020

Dijon-Auxonne-Dijon : Tomasi en costaud !!

Le 103ème Dijon-Auxonne-Dijon s’est couru à pleine vitesse ! Ce sont 185 coureurs qui se sont élancés pour la plus vieille des classiques amateur françaises. Et il ne fallait pas être en retard, car dès le km 0 les attaques ont fusé de toute part. Mais chaque équipe désirant placer ses sprinteurs aucune échappée ne sera vraiment décisive. C’est un pur spécialiste de l’exercice sprint, en la personne de Julien Tomasi qui s’impose.

 

Le peloton a repris tout les échappées malgré de belles tentatives notamment Dijonnaises (©Bruno Arnoux /SCOD)
Le peloton a repris toutes les échappées malgré de belles tentatives, notamment dijonnaises (©Bruno Arnoux /SCOD)

Dès le début de course donc, plusieurs concurrents tentent de s’échapper mais l’allure du peloton est telle que personne n’obtient un bon de sortie supérieur à 20 secondes jusqu’au circuit d’Auxonne. Le vent est une nouvelle fois absent, et le peloton, malgré une moyenne de 46,5km/h, est étiré mais ne rompt pas.

Les échappées et les Dijonnais repris
Après 60 km, le peloton laisse enfin sortir un groupe important, 17 coureurs se portent à l’avant, et malgré une entente cordiale (seuls 2 ou 3 coureurs ne participent pas dans l’échappée), le peloton reviendra après après une poursuite de 20 km emmenée par les équipes de Charvieu, Chavagneux, Etupes et Hagueneau.

En laçant le sprint de loin , Tomasi s'impose en costaud !! (©Bruno Arnoux/SCO Dijon)
En laçant le sprint de loin, Tomasi s’impose en costaud !! (©Bruno Arnoux/SCO Dijon)

À 40 km de l’arrivée, il file à pleine vitesse sur Dijon, et sur les routes quelque peu escarpées, les Dijonnais souhaitent dynamiter la course. Un groupe de 6 coureurs avec Bernier (déjà dans l’échappée de 17) et Le Roscouët prend une vingtaine de secondes d’avance, rejoint pas un groupe de contre quelques kilomètres plus loin. Ils sont maintenant 12 à lutter contre un peloton enragé. À 15 km du but, tout est à refaire…

Tomasi le plus costaud
On voit alors l’équipe de Roanne se porter en tête, rejoint par Saint Etienne. Cela frotte énormément dans ces derniers kilomètres et sortir du peloton devient impossible.

Un podium encourageant pour le jeune Dijonnais (©Bruno Arnoux/SCOD)
Un podium encourageant pour le jeune dijonnais Pellegrin (©Bruno Arnoux/SCOD)

L’équipe de Roanne ne laisse aucun bon de sortie. À 3 km du but, les locaux reprennent les choses en main pour leur sprinteur de 19 ans, Mathieu Pellegrin. L’allure augmente encore, à 2 kilomètres du but, une chute allonge le peloton, ils ne sont plus que 30 pour jouer la victoire, Roanne et Dijon font le forcing. La flamme rouge est avalée, Leblond de Dijon s’écarte à 800 m du but, Pellegrin, lui  est dans la roue des Roannais. Le sprint est lancé de loin et surgit, Tomasi, le coureur du VCU Schwenheim. Pur sprinteur de 31 ans vient s’imposer en costaud. Il devance facilement Fernandes de Roanne et le jeune dijonnais Pellegrin, un podium plein d’espoir pour le coureur de DN1, encore 2ème catégorie il y a un an.

Avec le concours de Denis Repérant, manager du SCO Dijon.
Retrouvez l’ensemble des résultats ICI
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.