21 septembre 2020

Besançon – DBHB : derby à gros enjeux

Entre Besançon, pas encore assuré du maintien, et Dijon qui peut encore croire aux play-offs, le choc s’annonce rude pour cette 22ème journée du championnat de Pro D2 de handball. À cinq journées du terme (et 4 matchs à jouer pour les deux formations) les défaites portent de plus en plus à conséquence. Lors de ce derby le mot d’ordre pour les deux formations sera défaite interdite, voilà qui promet. Comme d’habitude, chacun aura aussi les yeux tournés vers les performances des concurrents directs.

 

Depuis quelques mois Da Silva est redevenu un atout offensif (©Eric Bontemps)
Depuis quelques mois Da Silva est redevenu un atout offensif (©Eric Bontemps)

La défaite au Palais des sports face à Massy a été un coup d’arrêt important à la dynamique positive que le Dijon Bourgogne Handball avait su créer après trois résultats positifs face à Mulhouse, Cherbourg et Chartres. Si elle complique la tâche, elle n’a pas condamné mathématiquement les Bourguignons. Battre Besançon devient cependant un impératif avant de songer à défier le leader ivryen.

Gagner et croiser les doigts

Si Dijon veut s’offrir une finale au couteau à Billère lors de l’ultime journée, une première condition gagner à Besançon. Rien d’insurmontable à priori si les hommes de Krizanovic sont en mode “Mulhouse”. On entend par là une défense de fer concentrée et solidaire, un jeu de transition appliqué limitant les pertes de balle et une efficacité aux tirs évitant le gaspillage comme ce fut parfois malheureusement le cas. Ajoutons qu’il faudra sans doute une performance de choix du portier. Bref, il faut que Dijon ait une âme. Il sait le faire, il nous l’a prouvé, on espère donc ne pas être déçus, au moins sur la manière. Demain Poletti et Cie seront supporteurs de Massy qui reçoit Cherbourg, d’Ivry qui reçoit Nancy et de Pontault-Combault en déplacement à Billère.

Il faudra aller au charbon à Besançon voici qui n'effraie pas Marco Poletti (©Eric Bontemps)
Il faudra aller au charbon à Besançon. Voici qui n’effraie pas Marco Poletti (©Eric Bontemps)

Vital pour Besançon

Attention, face aux Dijonnais se dressera une équipe bisontine qui a absolument besoin de la victoire pour assurer son maintien. Avec un calendrier infernal qui les verra affronter outre Dijon, Cherbourg, Chartres et Mulhouse, les Francs-Comtois se disent que ce match face à Dijon est peut-être le plus abordable. Le contexte du derby peut en outre transcender une équipe. En cas de défaite les hommes de Christophe Viennet pourraient se faire passer par Valence et rejoindre par Pontault ; inenvisageable pour eux. Si Besançon ne pourra compter sur Adrien Claire (auteur de 9 buts à l’aller) blessé, Dijon devra se méfier de l’arrière gauche international belge Thomas Bolaers, performant depuis son retour de blessure il y a 15 jours.

Electricité dans l’air prévue pour ce Derby, reste à savoir qui verra la lumière !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.