21 septembre 2020

DFCO – Angers : Défaite interdite pour Dijon

Pour le compte de la 32eme journée de Ligue 2, le DFCO reçoit un concurrent direct à la montée : le SCO d’Angers (un match à suivre ce samedi en direct sur DIJON-SPORTnews dès 14 heures). Après avoir concédé deux défaites de suite, les Dijonnais n’ont plus le droit à l’erreur et doivent l’emporter s’ils veulent encore rêver à la Ligue 1.

 

Olivier Dall'Oglio veut un esprit conquérent et comptera sur l'abattage de Bela (Nicolas GOISQUE/archives)
Olivier Dall’Oglio veut un esprit conquérent et comptera sur l’abattage de Bela (Nicolas GOISQUE/archives)

Dans cette dernière ligne droite du championnat, chaque point a son importance et les faux pas peuvent coûter très cher. Après avoir grillé ses deux derniers jokers contre Troyes et Ajaccio, Dijon n’a plus le droit à l’erreur.

Tournant de fin de saison

Ce match contre Angers représente un tournant majeur de la fin de saison dijonnaise. Avec la victoire du Gazélec contre Sochaux, les Bourguignons concéderaient sept points de retard sur les Corses et six sur les Angevins en cas de défaite. Mais au vu des résultats de ce vendredi soir, les Côte-d’Oriens seraient bien inspirés de prendre ces trois points. En cas de victoire, ils creuseraient l’écart avec certains concurrents comme Nancy ou Auxerre et reviendraient sur les talons de leur adversaire du jour.

« Il faut garder la dynamique de Troyes »

Même si huit équipes sont encore engagées dans la course à la montée, Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur du DFCO, souhaite « se focaliser sur la manière de jouer et sur ce collectif qui nous a fait gagner des matchs ». Un collectif qui a souffert la semaine passée face à Ajaccio et qui devra plutôt s’inspirer du match de Troyes selon Dall’Oglio : « Il faut garder la dynamique de Troyes, car il y avait de très bonnes choses, même si le résultat n’a pas été favorable. Garder cette dynamique nous amènera sur des victoires, assez rapidement. »  Olivier Dall’Oglio insiste encore pour préparer le rendez-vous de ce week-end : « Contre Troyes, on avait pris le jeu à notre compte. C’est la caractéristique de notre équipe, il faut que l’on joue comme ça. Et si tu vois ton pote à côté se dépouiller pour gagner un duel, ça t’amène dans plus de qualité et plus de confiance. »

Une attaque angevine en feu

Contre la formation de Stéphane Moulin, les Dijonnais devront se montrer solides et méfiants face à l’attaque angevine. Pour Dall’Oglio, la clé sera de bloquer cette attaque : « C’est un des problèmes majeurs, ce n’est pas une surprise. Ce sont des clients devant, c’est un cran au-dessus, ça va vite, c’est vraiment complet. C’est un bon défi pour les défenseurs. Si on arrive à les coincer là-dessus, on aura fait un grand pas en avant. » Un attaquant symbolise cette attaque de feu : Jonathan Kodija. L’ancien Caennais est le meilleur buteur du championnat avec 15 buts. Un joueur que Dall’Oglio craint :

Baptist Reynet pourrait bien avoir du travail face à la redoutable attaque Angevine (Nicolas GOISQUE/achives)
Baptist Reynet pourrait bien avoir du travail face à la redoutable attaque angevine (Nicolas GOISQUE/achives)

«  C’est un attaquant qui mobilise toute une défense centrale. Il avait fait mal au match aller, où on avait senti qu’il était un cran au-dessus de la Ligue 2. Il a confirmé. Angers s’appuie beaucoup dessus. » Malgré tout, cette équipe d’Angers peut avoir des défaillances comme le confirme l’entraîneur dijonnais : « Angers, qui est une équipe assez complète, capable de développer du jeu, peut avoir des doutes et des failles. À l’image de toutes les équipes qui sont derrière Troyes. Nous allons les embêter si nous sommes dans la même dynamique que le dernier match à domicile. »

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.