19 septembre 2019

Cruelle défaite du DBHB face au leader Ivry

Dijon va avoir de gros regrets. Auteurs d’un match héroïque et longtemps devant au score, les Dijonnais avaient les ballons pour s’imposer en fin de match. Malheureusement les locaux ont très mal géré leurs deux dernières possessions et Ivry ne s’est pas fait prier pour venir cueillir la victoire (25-26). Une défaite qui va faire mal aux têtes bourguignonnes qui auraient pu réussir la super opération du jour puisque et Angers et Billère se sont inclinés. Autre coup dur, la blessure de Rac qui devrait être out pour la fin de saison.

 

Da Silva a malheureusement manqué de lucidité en toute fin de rencontre (©Eric Bontemps)
Da Silva a malheureusement manqué de lucidité en toute fin de rencontre (©Eric Bontemps)

Le score est de 25 partout, Dijon est en possession du ballon et il reste 52 secondes à jouer. Krizanovic, le technicien dijonnais pose son dernier temps mort. Les Dijonnais reviennent sur le parquet avec la balle de match en main.

Manque de lucidité

Dijon fait circuler le ballon et peut le conserver encore quelque temps. Cependant Loupadière rentre de son aile et prend un tir pas facile, à 35 secondes du terme, en secteur central que Gervelas repousse. Poletti se jette alors comme un fou et récupère le ballon. Malheureusement, au lieu de calmer le jeu Dijon veut sans doute chercher la victoire et Da Silva voit sa passe interceptée pour un contre assassin de P. Simonet.

Stojinovic a encore réalisé un gros match (©Eric Bontemps)
Stojinovic a encore réalisé un gros match (©Eric Bontemps)

Il reste encore néanmoins 20 secondes, mais Da Silva voulant sans doute se racheter prend un tir rapide une nouvelle fois détourné par le portier adverse. Dijon vient de laisser passer en une minute l’occasion de réaliser un très gros coup.

 

Première période accrochée

Que retenir de cette première période ? Un match d’assez bonne facture et surtout intense. Une agressivité défensive locale bien complétée par un Stojinovic de gala. Ivry s’en sort essentiellement offensivement sur pénalty par l’impeccable Cauwenberghs et en contre-attaque.

Martin Petiot a eu beaucoup de mal face à la haute défense Ivryenne (©Eric Bontemps)
Martin Petiot a eu beaucoup de mal face à la haute défense ivryenne (©Eric Bontemps)

Il faut dire que de l’autre côté du terrain c’est difficile pour Petiot, particulièrement en échec ce soir, et à un degré moindre pour Da Silva. On s’en remet donc comme souvent à l’efficacité de Poletti et aux décalages à l’aile sur Rac ou Chardon. Dokic reste précieux et filou à la mène, Poletti est lui aussi impeccable au pénalty et Dijon convertit également quelques belles montées de balle. À la pause un 13-13 reflétant bien le match. Notons également que Chapon n’est pas en reste dans la cage visiteuse.

 

Scénario similaire

La deuxième période sera une copie conforme de la première. Ivry n’est pas génial en attaque placée mais plutôt efficace en montée de balle et aux pénaltys.

Dijon a sans doute perdu Rac pour la fin de saison (©Eric Bontemps)
Dijon a sans doute perdu Rac pour la fin de saison (©Eric Bontemps)

Côté Dijon, Da Silva est un peu mieux en ce début de seconde mi-temps, mais c’est encore Poletti, Rac ou Dokic qui tirent le mieux leur épingle du jeu. Le score reste très serré, aucune des équipes ne parvenant à prendre plus de 2 buts d’avance. Les égalités succèdent aux égalités (14-14, 17-17, 19-19, 21-21, 23-23, 24-24, 25-25). Deux faits importants à signaler : à la 45ème Popovic fait un passage en force sur Rac qui reste au sol. L’ailier dijonnais est évacué sur une civière ; coup dur pour Dijon qui manque déjà de rotation. Ensuite, alors que le score est de 25-24 pour Dijon ; les arbitres lèvent le bras pour jeu passif Ivryen, mais S. Simonet trouve alors un tir en désaxé venu d’ailleurs pour l’égalisation à 25-partout. Vous connaissez la suite.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.