23 septembre 2019

Claude, Desnoyers, Collin, Dubief et Brelaud, rois du Tacot

Il fallait le vouloir. C’est sous une pluie battante et avec la promesse d’un terrain mouillé et boueux que s’élançaient en deux pelotons d’environ 150 coureurs (Grand Tacot 26 km) et 350 autres (Tacot 15 km). Les concurrents de l’édition 2015 du trail du Tacot organisé de main de maître par le club local des Escargots 21, dont on n’est pas sûrs qu’ils appréciaient tant que ça cette météo.

 

Krelle Dubief et Fettouma Brelaud (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Karelle Dubief et Fettouma Brelaud (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Avec sagesse, l’organisation avait d’ailleurs pris la décision de revoir le tracé traditionnel en renonçant au passage sur les falaises notamment, beaucoup trop dangereux par ce terrain glissant. L’épreuve n’en demeurait pas moins intéressante et le parcours superbe.

 

Collin  et Dubief + Brelaud sur le Tacot

Sur le parcours de 15 km du tacot, le peloton s’est élancé vers 9h30 de la place de la mairie de Gevrey Chambertin. 1h10’04” plus tard, arrivait trempé le pensionnaire du team costo Julien Collin qui franchissait la ligne d’arrivée en vainqueur reléguant à plus de 3 minutes le vétéran Jean-Pierre Alix (Nuits St Georges),

Julien Collin (©Eric Bontemps)
Julien Collin (©Eric Bontemps)

qui précédait lui de 15 secondes Yohann Leblanc de l’AC Chenôve. Les Chenevelières qui triomphaient chez les féminines avec une arrivée main dans la main pour le duo Karelle Dubief – Fettouma Brelaud qui terminait à la 37ème place au scratch en 1h27’03, très loin devant la troisième Christelle David.

 

Stéphane Claude (©Eric Bontemps)
Stéphane Claude (©Eric Bontemps)

Claude et Desnoyers sur la longue distance

Certains aimant la pluie, s’étaient dit pourquoi pas deux heures (ou plus) plutôt qu’une, et avaient donc opté dès 9h00 pour le départ du Grand Tacot et ses 26 km. En 1h55’46” Stéphane Claude de l’Association des Coureurs de la Vingeanne enlevait le morceau devant le Valentinois Morgan Dumas (ASCE Thales) qui finissait 1’25” plus tard. Antonin Rigaudière (NL) complétait le podium. En 40ème position au scratch, la pensionnaire de Nuits St Georges, Lucie Desnoyers, s’imposait côté féminin en 2h30’06”, devant la Dijonnaise Claire Maugras (DUC) et Marie Laure Pittet, bien connue dans l’univers des trails locaux.

 

Pour tout ce petit monde, une bonne douche chaude ainsi qu’un solide repas n’a pas dû être du luxe une fois rentré à la maison !! Rendez-vous à la saison du muguet pour l’an prochain ; sous le soleil ?

 

Lucie Desnoyers (©Eric Bontemps)
Lucie Desnoyers (©Eric Bontemps)

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.