15 septembre 2019

La tête bien haute pour le Stade Dijonnais !!

La saison est terminée pour le Stade Dijonnais. Dominés largement à l’aller à Bourillot (10-27), les coéquipiers du capitaine Benoit Trapet ont mis un point d’honneur à s’imposer, avec la manière s’il vous plaît, au stade municipal de Saint-Jean-d’Angely, lors de ce 16ème de finale retour de Fédérale 2. Peut-être de quoi laisser quelques regrets. Belle sortie en tout cas pour Thomas Kohler, qui raccroche, et pour le jeune groupe de Laurent Bonventre.

 

Dijon a dominé son advesaire (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Dijon a dominé son adversaire (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Dès le début de la partie, on sent un Stade particulièrement concerné. La récompense ne tarde pas puisque Rabago ouvre le score après deux minutes de jeu, d’une pénalité en coin sur la ligne des 40 mètres. Le match est lancé.

 

Dijon dominateur

Et Dijon joue dans le camps adverse. Crânement, les jeunes troupes bourguignonnes tentent de développer du jeu. Dufour en bout de ligne commet un en avant lors d’une belle action développée par les arrières dans les 22 mètres locaux. Malheureusement, la première munition sera la bonne pour le RACA ; sur une chandelle de Menjoulou, Paterson, l’arrière dijonnais, se loupe quelque peu à la réception et Darclanne, l’ailier angérien, ne gâche pas l’offrande. Menjoulou transforme (7-3, 10′).

L'agressivité défensive Dijonnaise a considérablement gêné les angérien (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
L’agressivité défensive dijonnaise a considérablement gêné les Angériens (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Loin d’être assommées, les troupes de Laurent Bonventre reprennent leur domination et sont récompensées rapidement par la botte de leur jeune ouvreur (7-6, 14′). Les locaux sont maladroits, gênés par l’agressivité défensive dijonnaise. Ils cafouillent quelques ballons sur en avant notamment. À la 23ème minute, Titi Chapelle prend un carton jaune pour avoir bousculé un adversaire dans les airs sur  l’alignement en touche.

 

Pas payé sur la première période

Dijon continue à produire du jeu. Sur un ballon de récupération, le capitaine Trapet relance ses troupes et 4 temps de jeu plus tard, Rabago redonne l’avantage aux siens sur une nouvelle pénalité pour hors jeu angérien (7-9, 32′).

Mercey applatit le premier essai Dijonnais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Mercey aplatit le premier essai dijonnais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Dijon mène logiquement mais va encore se voir sanctionné. Saint-Jean joue à la main une pénalité suite à une faute en mêlée et sur le ruck qui s’en suit Delabays prend un carton blanc. Menjoulou sanctionne (10-9, 38′). Sur l’ultime action de ce premier acte, Dijon développe une superbe action ; avec une relance de Paterson au départ qui trouve Tonga puis Dufour au relais ; après un renversement Tonga entre en terre promise mais l’essai est refusé pour un en avant pas évident vu des tribunes. Le Stade n’est pas payé de ses efforts.

 

Bolavocou est lancé on ne le reverra plus (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Bolavocou est lancé on ne le reverra plus (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Parmentier sur le gong

Qu’à cela ne tienne, Dijon commence la seconde période en campant aux abords de la ligne locale. Plusieurs pénaltouches sont tentées par les Dijonnais, mais la défense locale s’arc-boute et repousse tant bien que mal les assauts du Stade. Après une légère embellie locale, Dijon revient dans le camp de Saint-Jean mais Chapelle écope d’un rouge, de nouveau pour avoir bousculé un adversaire ne l’air dans l’alignement angérien, sauf que ce n’était pas lui le fautif. Nullement touché par ce nouveau coup du sort, les Dijonnais envoient Mercey dans l’en but local suite à une belle relance de Paterson.

L'essai de la gagne pour Dijon (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
L’essai de la gagne pour Dijon (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

16-10 pour Dijon suite à la transformation de Rabago (10-16, 63′). Le dernier quart d’heure sera riche en rebondissements : sur un dégagement de Rabago, l’arrière angérien relance et croise avec son centre Bolavocou qui prend toute la défense dijonnaise à revers pour un essai aussi imparable que superbe. Mais Dijon la voulait trop et le pack poussera sur le gong Alex Parmentier derrière la ligne angérienne pour un succès, qu’on qualifiera de méritée. Thomas Kohler peut quitter le terrain sur les épaules de ses coéquipiers qui terminent la saison la tête haute.

LES PHOTOS DU MATCH ICI

 

 

Fin du bal pour Thomas Kohler (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Fin du bal pour Thomas Kohler (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.