18 septembre 2019

Orléans – JDA (79-62) : La descente aux enfers continue

Nouvelle contre-performance pour la JDA Dijon Basket. En déplacement à Orléans pour le compte de la 32ème journée de Pro A, la Jeanne a concédé une quatrième défaite d’affilée sur le score de 79 à 62. Un nouveau revers qui enterre presque définitivement, les chances de play-offs pour Dijon.

 

l'adresse de Steven Gray retrouvée (27 pts) n'aura pas suffit (Nicolas GOISQUE/archives)
L’adresse de Steven Gray retrouvée (27 points) n’aura pas suffit (Nicolas GOISQUE/archives)

Que la fin de phase régulière est pénible pour la JDA. Sur le parquet du palais des sports d’Orléans, les protégés de Jean-Louis Borg ont une nouvelle fois chuté. Une défaite qui fait mal à la Jeanne, qui semble loin, désormais, d’une qualification aux play-offs. Les Dijonnais donnent l’impression d’avoir lâché mentalement et physiquement à l’image du dernier quart temps bourguignon perdu 23 à 10.

 

Un début de match équilibré

Pourtant le début de la rencontre ne laissait pas présager un tel écart final. Ce sont les Orléanais qui ouvrent la marque d’un tir à trois points de Greene (3-0, 2′). Derrière, les coéquipiers de Steven Gray reviennent rapidement dans la partie (8-8, 6′). Les deux défenses prennent le pas sur les attaques dans ce premier quart temps. Solide défensivement, la Jeanne réalise dix bonnes premières minutes et les conclut devant au tableau d’affichage (17-21, 10′). Dijon poursuit sa marche en avant dès la reprise du deuxième quart temps. Joss-Rauze, Steven Gray puis Jacques Alingué derrière permettent à la JDA d’avoir neuf longueurs d’avance sur leur adversaire. Avec une telle marge, on se dit que Dijon a fait le plus dur et doit maintenant gérer cette avance. Mais comme depuis un long moment, les Dijonnais se relâchent et laissent les Orléanais revenir dans la rencontre. Les locaux enchaînent les paniers, remontent et repassent devant au score.

Erwing Walker n'y arrive plus en cette fin de saison régulière (Nicolas GOISQUE/archives)
Erving Walker n’y arrive plus en cette fin de saison régulière (Nicolas GOISQUE/archives)

Le jeu du chat et de la souris s’enclenche dans cette fin de première mi-temps. Et à la fin du ce premier acte, c’est Dijon qui vire en tête (34-37, 20′).

Dijon s’écroule

D’entrée de troisième quart temps, Steven Gray redonne six points d’avance à Dijon (34-40, 21′). L’Américain est le meilleur Dijonnais et le meilleur marqueur de la partie avec 27 points inscrits. Walker, quant à lui, n’est pas dans le coup et doit attendre ce troisième quart pour inscrire ses premiers points de la partie. Mais l’OLB n’est pas en reste. Le meneur américain, Kyle McAlarney répond à Steven Gray et permet à Orléans de revenir à nouveau au contact de la Jeanne (43-42, 25′). La partie s’est équilibrée et ce sont désormais les locaux qui mènent, terminant le troisième quart avec quatre points d’avance (56-52, 30′). L’écart est maigre et tout reste possible pour la JDA. Malheureusement, les Dijonnais vont craquer à l’entame de ce dernier quart temps. Gray poursuit son festival et laisse planer l’espoir d’une remontée. Mais rapidement, les Bourguignons lâchent et Orléans s’envole au tableau d’affichage. Cette nouvelle défaite, la quatrième de suite, enfonce un peu plus Dijon dans le doute.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.