27 octobre 2020

JDA – Rouen : gagner pour l'honneur

Actuellement dans une période catastrophique, quatre défaites consécutives, la JDA accueille Rouen ce mardi soir au Palais des Sports (une rencontre à vivre en direct sur DIJON-SPORTnews.fr à partir de 20h). Alors que la qualification au play-off semble fortement compromise, il reste un infime espoir mais pour cela la victoire est impérative.
 

Erwing Walker est l'ombre de lui même depuis quelques temps (Nicolas GOISQUE/archives)
Erwing Walker est l’ombre de lui même depuis quelques temps (Nicolas GOISQUE/archives)

La fin de saison est longue pour la Jeanne. Après une énième défaite sur le parquet d’Orléans, la JDA a grillé l’un de ses derniers jokers et a sans doute dit adieu au play-off. Ce mardi soir, Dijon disputera sans doute son dernier match à domicile de la saison. Mais qu’est-il arrivé à Dijon en si peu de temps ?
Un collectif à la dérive
En quelques semaines, la machine JDA,  bien huilée sur le plan collectif a complètement sombré et s’est écroulée dans cette deuxième partie de saison. Désormais, le collectif laisse place à des individualités qui font preuvent  d’un incroyable égoïsme, s’attachant à multiplier les tirs plutôt que de faire circuler le ballon . Flamboyant lors des six premiers mois de compétition, Erving Walker a baissé le pied et donne l’impression de ne plus avoir d’essence dans le réservoir. En jouant de cette manière, les coéquipiers de Zach Moss ont nettement plus de chance de regarder les play-offs depuis leur canapé.
 
Antoine Mendy est toujours ennuyé par la blessure depuis plusieurs mois (Nicolas GOISQUE/archives)
Antoine Mendy est toujours ennuyé par la blessure depuis plusieurs mois (Nicolas GOISQUE/archives)

Une question de fierté
Même contre une équipe Rouennaise qui semble être à sa portée, la victoire n’est pas garantie pour les Dijonnais, loin de là. Les prestations  du moment ne laissent pas place à  l’optimisme. Les hommes de Jean-Louis Borg restent sur quatre défaites des rang. Pire, ils n’ont gagné qu’à deux reprises lors de leur quatorze dernières rencontres. Plus qu’un sursaut d’orgueil, c’est leur fierté et leur amour propre que doivent retrouver les Bourguignons. Pour cette rencontre, Jean-Louis Borg devra faire sans Kris Joseph, blessé aux adducteurs, et avec un Antoine Mendy toujours amoindri. La JDA part donc avec un handicap au niveau du poste 3, ce qui devrait réjouir les Rouennais qui possèdent des joueurs de qualité à ces postes.
 
Gray et la jda doivent une belle prestation à leur fidèle public (Nicolas GOISQUE/archives)
Gray et la jda doivent une belle prestation à leur fidèle public (Nicolas GOISQUE/archives)

Rouen en touriste ?
Leur adversaire du soir n’a plus rien à jouer dans cette fin de saison. Quatorzième, Rouen a déjà assuré son maintien en Pro A. Les protégés de Christophe Denis ne sont pas dans une bonne dynamique. Sur leur huit derniers matchs, les Normands se sont inclinés à cinq reprises pour trois victoires. Mais Rouen ne viendra pas en touriste dans la capitale des Ducs.  les Normands auront à coeur de se faire plaisir et de s’offrir une dernière victoire à l’extérieur. Avant de se déplacer à Nanterre pour la dernière journée de la phase régulière, la JDA serait inspirée de donner une dernière fois le sourire à ses supporters en s’imposant contre Rouen.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.