15 septembre 2019

JDA – Rouen : Basket Champagne pour finir !!

Lors d’un match durant lequel les attaques auront pris le pas sur des défenses pas forcément motivées, la JDA a renoué avec la victoire en battant Rouen sur le score de 90 à 81. Avec 6 joueurs à plus de dix points côté dijonnais, dont Gray encore une fois à 20, on peut dire que le collectif était présent ce soir. Une rencontre qui a plu au public, moins nombreux qu’à l’accoutumé, mais qui n’empêche pas la Jeanne d’être éliminée.

 

Du spectacle offensif ce soir au Palais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Du spectacle offensif ce soir au Palais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Comme on la sentait venir depuis quelques temps, l’élimination de la JDA pour la course aux play-offs et effective ce soir, les résultats des autres rencontres n’ayant pas été favorables. Dijon se rendra donc pour du beurre à Nanterre et a joué son dernier match de la saison à domicile ce mardi soir.

 

Dijon démarre en douceur

Après une vibrante minute d’applaudissement à la mémoire d’Eric Kehlaoui, le responsable pédagogique du centre de formation de la JDA, décédé récemment, ce sont les Rouennais qui tirent les premiers par Trapani sur lancers francs. Mendy réplique aussitôt mais Dijon peine à rentrer dans le match et les grand Courby et Trapani permettent aux visiteurs de prendre 5 points d’avance et de faire la course en tête durant ce premier quart : (4-9, 10-13). Cependant la Jeanne n’est pas loin. Moss s’active dans la peinture et permet aux siens de repasser devant en toute fin de quart, Gray en rajoutant même une louche (18-15, 10′).

 

revenu en trombe en défense Walker intercepte et retraverse le terrain pour un panier qui fait rugir le palais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Revenu en trombe en défense Walker intercepte et retraverse le terrain pour un panier qui fait rugir le Palais (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

Les deux minutes Mendy time

Durant ce second quart la Jeanne se détache petit à petit irrésistiblement. Moss, Joss Rauze et Bristol font monter l’écart à + 11 (29-18). Puis soudain Antoine Mendy prend feu. Après deux échecs consécutifs au tir, il rentre en 131 secondes deux paniers à trois points de folie et deux autres dont un suite à un rebond offensif rageur pour 10 point de rang !! Thompson et Mikopa limitent cependant considérablement les dégâts côté Rouen (39-29). Les visiteurs reviennent même à 5 points mais Alingue puis Walker qui surgit sur le gong pour ses deux premiers points du soir donnent un matelas à la pause (43-35).

 

spectacle on vous dit (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)
Spectacle on vous dit (Nicolas GOISQUE/www.Focale.info)

93 points en seconde mi temps

Durant la seconde période, les Dijonnais vont faire ce qu’il faut pour rester devant l’écart oscillant entre +15 au maximum et donc +9 au final. On notera quelques fulgurances telles des 3 points de folie de Gray, un magnifique alley oop d’Alingue mis sur orbite par ce même Gray, une interception de filou de Walker, lors d’un repli défensif laser, et une traversée de terrain du lutin pour les deux points de l’autre côté du terrain. Le public en redemande et comme Rouen montre également quelques jolies choses notamment par Thompson (meilleur marqueur du soir avec 22 points) on ne s’ennuie pas au Palais. La soirée se termine sous les applaudissements et le banc bourguignon. Quelques instants plus tôt un groupe de supporteurs avait scandé Merci Ferdi. Un prénom dont on apprendra au VIP le prochain départ de la bouche du président Renault !

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.