30 octobre 2020

CDB – Mios : rester sur la “dynamique toulonaise”

En dominant Toulon samedi dernier au Palais des Sports, le Cercle Dijon Bourgogne a non seulement réalisé l’un des meilleurs matchs de sa saison et effacé son revers initial au Havre, mais il a aussi bien lancé sa série de 3 matchs à domicile. En recevant Mios, récent vainqueur de la Challenge Cup Européenne, les Dijonnaises doivent poursuivre dans la même voie. Un succès repousserait l’adversaire du jour à 4 points.

 

Si Pidpalova Blessée sera absente, Joanna Lathoud montre une activité impressionnante en défense ces derniers temps (Nicolas GOISQUE/archives)
Si Pidpalova, blessée, sera absente, Joanna Lathoud montre une activité impressionnante en défense ces derniers temps (Nicolas GOISQUE/archives)

L’erreur serait sans doute de s’enflammer après ce succès probant sur Toulon. On fait cependant confiance à Christophe Maréchal pour maintenir ses troupes en garde et ne surtout pas se croire arrivé.

Des options tactiques payantes

Face aux Varoises, on aura noté la parfaite application des consignes notamment en défense. Avec une Léa Terzi avancée sur Catani en première période et une Joanna Lathoud très efficace au poste 3 sur la 6-0 de la seconde période, le CDB a une nouvelle fois montré sa propension à bien défendre. En récupérant pas mal de ballons, Dijon s’est donné des munitions. Les très bonnes prestations de Martina Skolkova et de Barbara Moretto en attaque ont également grandement participé au succès. On ne doute pas que Marie François, plus en difficulté ces derniers temps, apportera aussi sa pierre prochainement. Le recettes du succès à Dijon ne changent pas depuis le début de saison : grosse défense, cœur et tripes ; application en attaque placée et exploitation au mieux (même si ce n’est pas la spécialité maison) des montées de balles.

Martina Skolkova a été précieuse face à Toulon, pourvu que ça dure !! (Nicolas GOISQUE/archives)
Martina Skolkova a été précieuse face à Toulon, pourvu que ça dure !! (Nicolas GOISQUE/archives)

Mios boosté ou fatigué ?

Attention à cette équipe de Mios. Les Bordelaises savent qu’elles jouent une carte essentielle à Dijon. La victoire les ramènerait à hauteur des Bourguignonnes et gonflerait leur moral tout en insinuant le doute dans les rangs Dijonnais. Reste à savoir si la victoire face aux Polonaises du Pogon Baltica Szczecin, dimanche dernier en finale Européenne retour,  aura “dopé” les partenaires d’Alice Lévèque, ou si au contraire elles y auront laissé quelques plumes physiquement et psychologiquement. Lors du match de saison régulière disputé le 28 mars dernier, les filles de Christophe Maréchal avaient plutôt bien maîtrisé leur affaire, notamment grâce à deux grosses entames de période. Aux Dijonnaises de récidiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.