28 octobre 2020

Tours – DFCO : L’espoir est toujours présent

Pour cette avant dernière journée de Ligue 2, le DFCO se déplace sur la pelouse du Tours FC. Après le match nul d’Angers face à Sochaux lundi dernier, Dijon reste encore dans la course à la montée. Mais pour continuer à y croire le schéma est simple : gagner et espérer une défaite ou un nul entre Nancy et Angers qui s’affrontent.

 

a l'aller Tours s'était imposé 3-0 à Gaston Gérard (Nicolas GOISQUE/archives)
À l’aller, Tours s’était imposé 3-0 à Gaston Gérard (Nicolas GOISQUE/archives)

En football tout va très vite. À la sortie de leur défaite face contre La Berrichonne à Gaston-Gérard, les Dijonnais n’avaient plus la tête à croire en la montée. Mais cette tendance s’est inversée lundi soir si l’on en croit Olivier Dall’Oglio, l’entraîneur du DFCO : « Le résultat d’Angers contre Sochaux (0-0) a redonné du baume au cœur à tout le monde. J’ai ressenti un regain d’optimisme de la part des joueurs. On sait ce qu’il nous reste à faire. Cela nous laisse une chance supplémentaire, malgré toutes les marches ratées… On est encore vivants. Mais il faut battre Tours ».

« Ce manque de maturité m’ennuie »

Même s’ils restent dans la course, les Bourguignons n’ont toujours pas digéré la défaite contre Châteauroux : « Il y a une grosse déception générale par rapport au match de Châteauroux où nous n’avons pas été bons. On a mal géré les émotions, la tension qui existe sur ce genre de match. On a vu des garçons en dedans, avec pas mal d’erreurs techniques. Ça a été chaotique dans le jeu et on sent bien que l’équipe n’était pas libérée. » La pression se fait de plus en plus forte. Les jambes tremblent et les joueurs ont du mal à se libérer, comme le confie Olivier Dall’Oglio : « Le mot d’ordre était justement de se libérer, mais arrivé en match, ce n’est pas ce que je vois et ce que je ressens. Il faudrait une vraie prise de conscience, qu’ils se disent : « Allez, il faut y aller, il faut se lâcher, faire des efforts ensemble… Il n’y a pas eu assez de joueurs à leur niveau sur les gros matchs. Ce manque de maturité m’ennuie. »

Tours, une équipe offensive

La semaine prochaine, pour le dernier match de la saison à Gaston-Gérard, Dijon peut s’offrir une finale face à Nancy. Pour Olivier Dall’Oglio « ça serait exceptionnel » et il ne faut surtout pas manquer cette occasion : « Il faut prendre cette chance qui nous est donnée. Normalement, on ne devrait plus être là, mais on nous donne encore une chance. On va la prendre et on est capables de tout ! » Mais face à la troisième attaque de Ligue 2, il faudra rester concentrer et solide défensivement et ne pas reproduire les mêmes erreurs qu’au match aller.

Il faudra marquer et battre Tours pour Espérer jouer une finale face à Nancy vendredi prochain (Nicolas GOISQUE/archives)
Il faudra marquer et battre Tours pour Espérer jouer une finale face à Nancy vendredi prochain (Nicolas GOISQUE/archives)

Pour rappel c’est face à ces mêmes Tourangeaux, que le DFCO avait perdu son premier match de la saison à domicile (0-3). Pour autant, les Côte-d’Oriens ne devront pas oublier de jouer et de marquer. Ce qui pourrait donner un match ouvert et plaisant selon Dall’Oglio : « C’est une équipe qui joue. Les défenseurs ont aussi une qualité technique assez intéressante. On n’aura pas le choix : il faudra marquer. Ils veulent aussi gagner le match, donc ça peut être un match ouvert. » L’entraîneur dijonnais affiche toute sa confiance : « Avec le même état d’esprit qu’à Brest, on peut y arriver. Je suis optimiste. Moi j’y crois ! »

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.