19 septembre 2019

L'heure de vérité approche pour le CDB

À deux journées de la fin de la saison, le Cercle Dijon Bourgogne est sportivement pour le moment dans le bon wagon, celui du maintien. La situation est cependant bien fragile puisque les Bourguignonnes, à égalité de points avec Mios, ne comptent qu’une longueur d’avance sur Le Havre. Mais le CDB se déplace pour les deux dernières journées tandis que les Normandes reçoivent 2 fois et Mios une fois (le CDB lors de la dernière journée). Rien n’est donc encore fait mais avec une victoire supplémentaire, Dijon serait sur de son fait. Pourquoi pas à Toulon ce mercredi soir.
 

L'option défensive avec Terzi s'occupant de Catani avait été payante à l'aller (Nicolas GOISQUE/archive)
L’option défensive avec Terzi s’occupant de Catani avait été payante à l’aller (Nicolas GOISQUE/archive)

Face aux Varoises, les filles de Christophe Maréchal restent sur une victoire probante, acquise notamment grâce à un début de match impeccable, Toulon ne parvenant finalement pas à rattraper le retard accumulé en début de rencontre.
Se battre comme des “chiennes”
En saison régulière, cela s’était moins bien passé, notamment lors de la dernière journée où les partenaires de Léa Terzi avaient explosé en fin de match à Toulon. Catani avait notamment fait souffrir la défense du Cercle. C’est justement avec une option défensive payante, avec Terzi avancée sur la demi-centre “poison” toulonnaise, que le CDB avait martyrisé les filles de Thierry Vincent durant 25 minutes au match aller. Nul doute que ces dernières seront revanchardes et qu’avec le retour probable de Gnabouyou, elles voudront définitivement assurer leur maintien.
La détermination de Ben Slama peut entraîner ses partenaires (Nicolas GOISQUE/archives)
La détermination de Ben Slama peut entraîner ses partenaires (Nicolas GOISQUE/archives)

Si Christophe Maréchal pouvait sortir une nouvelle ruse de sioux défensive de sa poche, qui transformerait sa défense en forteresse imprenable défendue par 6 “chiennes” appuyées par leur gardienne, et bien… On est preneurs.
Aller la chercher
Plus sérieusement, on est obligés de dire encore une fois que le salut des Dijonnaises passera d’abord par leur capacité à bien défendre. On compte sur la hargne de Ben Slama ou de Terzi pour insuffler à leurs partenaires, et notamment à Joanna Lathoud, promue défenseur en chef au cœur du dispositif, la rage nécessaire pour repousser les assauts de Daude, Van Olphen et cie, sans oublier l’ailière Tandjan qui s’était montrée à son avantage à Dijon.
Expérience, confiance, culot et hargne un cocktail dont tous les ingrédients devront être présent pour goûter à l'ivresse !! (Nicolas GOISQUE/archives)
Expérience, confiance, culot et hargne, un cocktail dont tous les ingrédients devront être présent pour goûter à l’ivresse !! (Nicolas GOISQUE/archives)

Récupérer des ballons puis ensuite bien les utiliser. Et là on pense au rôle primordial d’une Martina Skolkova, dont l’expérience pourrait être précieuse, ou d’une Barbara Moretto, plutôt en confiance sur ces play-downs, sans oublier la vitesse et le sang froid de Prouvensier, ou la capacité de duel et le bras de Marie François… Bref il faudra la vouloir, et aller la chercher. Avec le cœur montré durant la saison et encore la semaine dernière face au Havre, le CDB peut bien forcer son destin !!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.