21 septembre 2019

Le CDB devra batailler jusqu'au bout

Les filles du Cercle Dijon Bourgogne auraient pu, en cas de victoire à Toulon, valider leur maintien dans l’élite du hand féminin français pour l’année prochaine. Battues 26-22, les filles de Christophe Maréchal devront donc aller chercher leur graal à Mios. Il “suffira” pour cela de faire mieux que Le Havre, battu ce soir, chez lui par Mios, et qui recevra Toulon dès samedi soir prochain.
 

Dernier de la phase régulière, Mios obtient son maintien avant la dernière journée des play-downs (Nicolas GOISQUE/archives)
Dernier de la phase régulière, Mios obtient son maintien avant la dernière journée des play-downs (Nicolas GOISQUE/archives)

Cette avant dernière journée des play-downs a sérieusement décanté la situation. En s’imposant, Toulon et Mios ont assuré leur maintien. Ce sont donc deux formations libérées de toute pression, mais aussi de toute contrainte de résultat, qu’affronteront les Bourguignonnes et les Normandes pour des matchs capitaux pour elles, lors de la dernière journée. Si le maintien de Toulon qui partait avec 4 points semblait quasi acquis, il convient de féliciter Mios pour son parcours sans faute (4 victoires après une défaite initiale à Toulon). Parcours qui montre que sans les blessures et notamment celle de Carla Alberto, les Miosaises auraient sans aucun doute terminé mieux placées en saison régulière.
 
Une fin de première mi-temps fatale
Ave 7 buts Trine Troelsen aura gêné la défense Dijonnaise ce soir( Nicolas GOISQUE/archives)
Avec 7 buts, Trine Troelsen aura gêné la défense dijonnaise ce soir ( Nicolas GOISQUE/archives)

Le scénario de ce Toulon Dijon est un classique du genre de la saison du CDB. Un score serré durant 24 minutes (10-9, 24′) avec des Dijonnaises qui s’accrochent en étant parfois distancées de 2 ou 3 buts mais qui reviennent grâce à leur courage et à de bons passages défensifs. Mais aussi un CDB qui laisse des forces dans la bataille et qui a toujours des difficultés en attaque, notamment sa base arrière en ce premier acte. Et puis un 4-0 final qui fait très mal durant les 6 dernières minutes de la première mi-temps et qui renvoie le CDB aux vestiaires avec 5 buts de retard ; un écart énorme quand on voit que les Bourguignonnes n’ont scoré que 9 fois en 30 minutes.
 
a l'image de Martina Skolkova, la base arrière Dijonnaise a été en difficulté à Toulon (Nicolas GOISQUE/archives)
À l’image de Martina Skolkova, la base arrière dijonnaise a été en difficulté à Toulon (Nicolas GOISQUE/archives)

Toulon gère
Les varoises, plus expérimentées (Dijon alignait encore 50% de joueuses de son centre de formation ), avec une profondeur de banc plus importante, bref avec plus de moyens que leur adversaire du soir, n’ont eu qu’a maintenir l’écart durant la seconde période. Dijon est revenu plusieurs fois à 2 longueurs mais jamais mieux. Dès que le danger se rapprochait les filles de Thierry Vincent réagissaient et reprenaient leur aise. Si l’attaque dijonnaise est un peu plus performante dans cette seconde période, on n’a jamais senti les Toulonnaises s’affoler. Ben Slama recevra un rouge à 10 minutes du terme pour une faute sur David en dehors de sa zone.
 
 
le 4-0 encaissé en fin de première mitemps a fait très mal au CDB (Nicolas GOISQUE/archives)
Le 4-0 encaissé en fin de première mi-temps a fait très mal au CDB (Nicolas GOISQUE/archives)

Dramatique dernière journée
Le CDB lutte jusqu’au bout mais s’incline logiquement 26-22. La base arrière, sans la pointer du doigt, termine à 14 buts/33 tirs, ce qui ne suffit pas. Il reste 3 jours aux troupes de Christophe Maréchal pour se préparer au match le plus important de leur saison face à Mios samedi. Si l’on ne doute évidemment pas de la motivation havraise et dijonnaise pour cette dernière journée dramatique, on observera aussi de près les compositions d’équipe et comportement de leurs adversaires. C’est aussi ça les play-downs !!

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.