5 décembre 2020

Le rêve brisé de Rémi Bonnotte

C’était son ultime défi. Champion de France de marche de grand fond, le Dijonnais Rémi Bonnotte souhaitait mettre un terme à sa carrière en réalisant son rêve de compétiteur : fini le Paris-Alsace (ex Paris-Colmar).

 

 

Le rêve de Rémi s'est brisé au km 145 (©Team Rémi Bonnotte)
Le rêve de Rémi s’est brisé au kilomètre 145 (©Team Rémi Bonnotte)

Son corps en aura décidé autrement. Il vient de l’annoncer lui-même sur sa page facebook : “L’histoire s’est terminée au kilomètre 145 par un arrêt médical à cause d’une inflammation du releveur droit qui m’empêche de marcherJe suis très déçu pour moi mais aussi pour toutes les personnes qui m’ont soutenu”. Rémi n’aura donc pas réussi son ultime pari. Cela n’enlève rien à l’immense champion et infatigable défenseur de SA discipline qu’il est.

 

Une quête ultime

C’était sa quête ultime. Aller au bout du Mythe. Il avait juré d’être raisonnable, de ne pas partir trop vite. Il avait aussi réglé sa préparation comme une horloge et mis toutes les chances de son côté en s’entourant d’une équipe dévouée et particulièrement motivée, dont une composante médicale avec notamment son kiné Eric Chavance. Lors de la soirée qu’il avait organisée la semaine dernière avec ses nombreux partenaires et amis, Rémi avait répété que l’essentiel pour lui était d’arriver au bout.

 

Vaincu par la douleur

Seulement voilà, une épreuve de 430 km de marche contient forcément une part d’inconnu. Solliciter muscles et tendons sur une aussi longue distance en marchant sur du bitume pas toujours extrêmement plat et par les températures caniculaires que l’on connait ces jours-ci, est particulièrement traumatisant. Rémi avait sans doute la tête et même le corps pour rejoindre l’Alsace, mais la blessure n’est jamais évitable à 100%, et les médecins responsables avant tout de la santé des athlètes, ont pris la décision qui s’imposait à eux.

 

N’oublions rien…

Pour bien connaître Rémi, on imagine l’immense déception qui doit être la sienne. Pour lui d’abord ; mais aussi pour tous ses soutiens, et ses amis qui étaient nombreux à suivre son périple. Les messages de soutien et de réconfort affluent d’ailleurs sur sa page. Pas sûr que cela le console dans l’immédiat. Mais ensuite, quand il se retournera sur ce qu’il a accomplit, sur sa carrière et surtout sur les services qu’il a rendu à sa discipline et à tant de marcheurs, notamment de sa région dijonnaise mais pas que, Rémi pourra se regarder droit dans les yeux et être fier de son parcours. Nous, en tous les cas nous le sommes !!!! Chapeau Rémi et bonne suite à tous tes projets.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.