26 septembre 2020

Match amical : FCSM-DFCO (3-1) : Absence d’efficacité… encore

Ce samedi, le Dijon Football Côte-d’Or disputait son quatrième match de préparation face au FC Sochaux. Et après avoir perdu dans la semaine contre Bourg-Peronnas, les hommes d’Olivier Dall’Oglio ont concédé leur deuxième défaite de la semaine face aux Doubistes (3-1). Une nouvelle fois, Dijon a manqué d’efficacité.

 

Tavares avait permis à son équipe de revenir dans le match. Phot DFCO / Vincent Poyer
Tavares avait permis à son équipe de revenir dans le match. Phot DFCO / Vincent Poyer

C’était déjà le problème la saison dernière et ce problème paraît encore présent pour cette année. Que ce soit en début de semaine contre Bourg-Peronnas ou ce samedi contre Sochaux, le DFCO a manqué de réussite face à la cage. Et on le sait, le plus important dans le football c’est de faire franchir la ligne de but au ballon. Et pourtant dans ce match, Dijon a eu les occasions de prendre les devants au tableau d’affichage. Dans le premier quart-d’heure, Dijon se montrait dangereux. Mais Béla à deux reprises (6′, 13′) puis Lees-Melou (17′) n’ont pas réussi à troubler la vigilance de Werner. À ne pas marquer, Dijon s’est fait surprendre. Contre le cours du jeu, Sochaux profite d’une erreur de Reynet pour ouvrir par l’intermédiaire de Ramaré (1-0, 21′). Un réalisme glacial qui coupa les jambes des Dijonnais. Quelques minutes plus tard, les Sochaliens, sur leur lancée, doublent la mise grâce à Cacéres, bien lancé en profondeur par Ramaré et qui vient battre Reynet (2-0, 24′). Clairement, Dijon avait pris un coup derrière la tête et avait du mal à réagir. Mais juste avant la pause, Tavares, tel un renard des surfaces, reprend la frappe de Lees-Melou détournée par Werner et réduit le score (2-1, 45’+1).

 

Une nouvelle fois Dijon a manqué d'efficacité. Photo DFCO / Vincent Poyer
Une nouvelle fois Dijon a manqué d’efficacité. Photo DFCO / Vincent Poyer

“On a été un peu trop ronronnants”

Après avoir plutôt dominé la première période, le second acte était nettement plus équilibré. Au retour des vestiaires, les joueurs d’Olivier Echouafni étaient davantage présents dans le jeu et gardaient plus le ballon. Les occasions étaient pour les Lionceaux. L’un des meilleurs buteurs de la saison passée, Toko-Ekambi, se montrait plus à son aise dans cette seconde période et posait de gros problèmes à la défense bourguignonne. Peu avant l’heure de jeu, il trouva la barre transversale de Reynet (54′). Mais à force d’insister et de se montrer dangereux, il parvient à battre Reynet d’une frappe aux 20 mètres qui se logea dans la lucarne (3-1, 66′). Le match était plié et Dijon ne semblait pas avoir les moyens de revenir et le score ne changea plus. Après la rencontre, Olivier Dall’Oglio pointait quelques failles dans son équipe : “Malgré une bonne entame de match avec la possession du ballon, on a touché certaine limite par manque de profondeur et de réalisme devant le but. On a été un peu trop ronronnants. On a surpris l’adversaire sur le début de match par le jeu au sol assez rapide mais il faut trouver plus de variantes dans notre jeu. C’est ce qui nous fait défaut depuis le début de la préparation”, a-t-il déclaré sur le site internet du club. Prochain match pour le DFCO, vendredi prochain à Selongey (18h30) contre l’UNFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.