23 avril 2021

Ajaccio – DFCO (0-0) : Encore du pain sur la planche

Ce vendredi, tous les clubs de Ligue 2 effectuaient leur rentrée. Et pour cette première, le DFCO se déplaçait sur la pelouse de l’AC Ajaccio. Au terme d’une rencontre sans relief, les deux équipes se quittent sur un score nul et vierge. Il y a encore du travail.

 

Cette fois-ci, Tavares n'a pas réussi à forcer le verrou corse. Photo Nicolas GOISQUE / archives
Cette fois-ci, Tavares n’a pas réussi à forcer le verrou corse. Photo : Nicolas GOISQUE / archives

Le premier match officiel du championnat n’est jamais évident. Alors qu’il faut démarrer la compétition pied au plancher, les équipes n’ont pas encore trouvé leur rythme de croisière et les joueurs ne sont pas encore en pleine possession de leurs moyens. Un constat qui s’est vérifié ce vendredi lors de la rencontre entre le Dijon Football Côte-d’Or et l’AC Ajaccio. Malgré l’envie et la volonté, le spectacle n’était pas au rendez-vous. Pendant 90 minutes, les spectateurs présents dans le stade ont assisté à un florilège d’erreurs techniques et de mauvais choix. En revanche, Dijon s’est rassuré sur le plan défensif ne concédant pratiquement aucune occasion à son adversaire du soir. Mais offensivement, le DFCO a encore du pain sur la planche. Olivier Dall’Oglio avait prévenu qu’il faudrait être patient et que “le premier bilan se ferait à la fin du mois d’août et que nous verrions ce que l’on devra améliorer dans notre jeu”.

Il y a très peu d'occasions dans cette rencontre. Photo Nicolas GOISQUE / archives
Il y a très peu d’occasions dans cette rencontre. Photo : Nicolas GOISQUE / archives

Une rencontre équilibrée

Dès le début de la rencontre, on sent que ce match ne sera pas le meilleur de cette première journée. Encore en fin de préparation, les deux formations n’ont pas encore ajusté leur automatismes et les erreurs techniques sont nombreuses. Malgré une meilleure maîtrise du ballon chez les Corses, la rencontre est équilibrée. L’intensité dans les duels et le rythme sont présents dans cette première période mais la justesse technique fait défaut. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir les Dijonnais à peu près dangereux devant le but ajaccien. Sur un centre de Quentin Bernard, Julio Tavares adresse une tête qui ne trouve pas le cadre d’Anthony Scribe. La réaction des hommes d’Olivier Pantaloni vient peu avant la pause, à la suite d’un centre de Vidémont, Nouri prend le meilleur sur Bamba dans les six mètres et reprend le ballon de la tête mais il ne trouve pas le cadre (42′). À l’image des ces deux opportunités, Jérémie Bela ne parvient pas à accrocher la lucarne du gardien corse sur un coup franc aux 30 mètres juste avant la pause.

Si l'attaque ronronne, la défense dijonnaise a affiché de la solidité et de la solidarité. Photo Nicolas GOISQUE / archives
Si l’attaque ronronne, la défense dijonnaise a affiché de la solidité et de la solidarité. Photo : Nicolas GOISQUE / archives

Ajaccio plus agressif

On prend les mêmes et on recommence. Les vingt deux acteurs reviennent sur la pelouse de François-Coty. On ne note aucun changement que ce soit au niveau des joueurs ou du jeu. Hormis une perte de balle de Gastien à 25 mètres de ses buts qui aurait pu profiter à Madri, il n’y a rien à se mettre sous la dent. Au fil des minutes, la fatigue causée par le préparation ainsi que la chaleur se fait de plus en plus ressentir chez les joueurs. Il faut attendre le dernier quart d’heure du match pour voir de véritables occasions de but. Après un énième corner, Nouri prend le meilleur sur la défense bourguignonne et frappe le ballon de la tête. Vigilant, Baptiste Reynet repousse le ballon du pied avant que sa défense ne dégage le ballon. Dix minutes plus tard, c’est au tour de Frédéric Sammaritano de faire trembler le gardien corse d’une frappe qui passe de peu à côté de la lucarne. En toute fin de match, l’ACA est proche d’empocher la mise mais Reynet remporte son duel face à Fanucchi. Au final un résultat nul logique. Même si la prestation n’a pas été emballante, le championnat ne fait que débuter et Dijon doit encore monter en puissance offensivement.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.