22 avril 2021

Richardson : “On est dans le travail !!”

La préparation a repris depuis un mois au Dijon Bourgogne Handball. Trois matchs de préparation ont eu lieu jusqu’à maintenant (victoire sur Besançon, sur le champion du Luxembourg et défaite contre Dunkerque). Les Dijonnais disputent encore le tournoi de Montluçon avec des confrontations contre Nîmes puis Saran ou Créteil, et enfin un dernier match de préparation face à Semur. DIJON-SPORTnews a fait le point avec Jackson Richardson et Marc Poletti.

 

Jackson Richardson donne des consignes ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Jackson Richardson donne des consignes ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Jackson Richardson : “La préparation se passe très bien ; le plus important est que les joueurs y trouvent leur compte dans l’effort et la difficulté en arrivant à faire ce qu’on leur demande. Je sais qu’individuellement les joueurs ont du potentiel énorme, après à l’heure d’aujourd’hui, on n’a jamais eu un collectif au complet pour pouvoir dire vraiment sur quelle base de travail on peut vraiment s’appuyer collectivement. Il y a toujours des petits pépins, on n’a jamais été à 100% et même pas à 80 pour pouvoir travailler au mieux. Les blessures sont toujours un handicap pour le collectif (ndlr : Dokic est par exemple out pour 4 semaines). Maintenant le championnat arrive, on retrouve petit à petit le collectif et on a encore du travail pour pouvoir perfectionner notre jeu

 

replacement  ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Replacement ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Trois matchs aux profils différents
Nous avons pour le moment trois matchs de préparation. Contre Besançon nous avions un effectif important, il y avait plus de facilités pour travailler, c’était notre premier match à la maison et on voulait surtout se faire plaisir et faire plaisir au public en restant sérieux dans notre projet de jeu offensif ou défensif. Pour la deuxième rencontre contre les Luxembourgeois, on est en difficulté sur l’entame de match avant de retrouver notre rythme. Enfin contre Dunkerque, on fait une bonne première mi-temps mais une deuxième pas catastrophique mais difficile, car la fatigue se faisait sentir sur ce deuxième match joué sur le week-end avec un effectif réduit. Ma crainte était d’avoir un nouveau blessé, c’est difficile de demander aux joueurs d’aller au surplus de leurs capacités…

 

En discussion avec Marc Poletti ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
En discussion avec Marc Poletti ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

On est dans le travail
…Pour le moment on est toujours dans le travail, pour retrouver une stabilité de l’effectif. Pour le tournoi de cette fin de semaine à Montluçon on commence à récupérer un petit peu plus de joueurs qui retrouvent le terrain comme Ante Kuduz ou Marco Poletti, et les retours d’Antoine Gutfreund ou de Lilian Pasquet. Cela va donc être une bonne occasion de travailler collectivement notre jeu et retrouver la stabilité pour grandir et être performant le 5 contre Limoges. On affinera encore cela lors de la réception de Semur en amical mardi prochain

 

Je veux un collectif à 100%

…Je suis impatient d’entamer la compétition, en préparation on est toujours partis à droite à gauche, que ce soit en stage ou en tournoi, sans objectif d’un match de championnat le week-end. On a toujours la peur d’un trop de fatigue ou de petits bobos. On est donc dans l’impatience, mais je préfère attendre car je veux un collectif à 100% et une belle montée d’adrénaline pour cette première rencontre de championnat. Aujourd’hui, je ne suis pas malheureux du tout d’être à Dijon”.

 

Musculation  ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Musculation ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Marc Poletti : La préparation se passe plutôt bien, les résultats qu’on a pu faire pendant les matchs amicaux, cela s’est bien déroulé. Le problème c’est qu’on a perdu Dokic pour au moins 4 semaines (déchirure de l’ischio-jambier) et on a eu aussi pas mal d’arrêts d’une dizaine de jours, dont le mien (adducteur). Cela fait que je suis énervé et impatient de retrouver mon niveau de jeu de l’an dernier pour servir le groupe avec les matchs de préparation qui arrive ce week-end contre Nîmes et soit Saran soit Créteil…

 

 

Exercice de tirs  ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Exercice de tirs ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Une bonne ambiance
…L’ambiance est bonne et saine. Il y a de bons jeunes. Tout le monde se fait mal pour progresser et aller de l’avant, histoire d’être le mieux préparé pour le début de championnat. Jackson essaie de trouver l’homogénéité sur le groupe. Le plus important sera le début de championnat et surtout comment on va réagir si par hasard on fait de mauvais résultats. On est toujours dans une phase de découverte avec l’entraîneur. C’est sa première expérience comme titulaire du poste. On est tous à son écoute avec une envie d’apprendre et de bien faire, ne serait-ce que pour nous-mêmes progresser et essayer de rejouer en élite.

 

travail sur la relation avec les arrières ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Travail sur la relation avec les arrières ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Un rôle autre que l’an dernier
…Dans mon rôle de pivot, j’ai une super relation avec Pierrick Naudin qui est mon bizuth, il me reste surtout à apprendre à jouer avec Jordan François Marie, Antoine Gutfreund et Ante Kuduz. J’apprends à jouer avec eux mais ma blessure m’a fait perdre du temps, cela se fera naturellement avec les entrainements et au fil des matchs. Je ne me fais pas de soucis et je pense que mon rôle sera aussi différent de celui de l’an dernier…

 

L’engouement est là
Je sens un engouement avec l’arrivée de Jackson, un peu comme cela avait été le cas avec Denis Lathoud. Ne serait-ce que pour le match amical contre Besançon, on a été surpris de voir autant de monde dans les tribunes. Il y a un engouement important, j’espère que cela va continuer et que le groupe va progresser et monter.
C’est très difficile d’évaluer un groupe ou de le comparer avec d’autres, je ne m’avance pas la dessus on en reparlera en décembre.

Sous le regard du coach  ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info
Sous le regard du coach ©Nicolas GOISQUE/www.focale.info

Un groupe on le mesure dans sa réaction face à la difficulté dans la vraie compétition. Oui on a des bons joueurs, mais comment va réagir le groupe dans les moments durs, je ne peux pas le dire aujourd’hui…

Vivement le 5 septembre
Je suis impatient d’en découdre, c’est bien beau de courir après un ballon à l’entraînement, de courir autour d’une piste ou de faire du vélo ou de la prépa physique, mais ce qu’on veut nous c’est jouer les vrais matchs. Oui, j’ai hâte d’être le 5 septembre“.

LES PHOTOS DE L’ENTRAINEMENT DU 26 AOÛT ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.