1 décembre 2020

“Mon championnat d’Europe” : Mariane Buso

Marianne Buso, jeune basketteuse, joueuse à la JDA Basket Fauteuil, vient de rentrer de Worcester (GB) ou elle a participé avec l’équipe de France aux championnat d’Europe. La jeune femme revient pour DIJON-SPORTnews sur le déroulé de cette compétition qui a vu les françaises terminer 4 ème et surtout décrocher leur place pour les prochains jeux paralympiques de Rio.

 

Le récit de Marianne

Des matchs qui s’enchaînent

 

Marianne s'est maintenant installé en équipe de France © SDR
Marianne s’est maintenant installé en équipe de France © SDR

Premier match contre l’Allemagne : on fait une bonne entrée dans la compétition, on joue dans des bons rythmes qu’on a pu imposer une partie du temps mais pas suffisamment on lâche des points sur des séquences et on fini à 51 contre 74 mais ça reste une bonne entame de compétition avec un match où on se fait plaisir : les allemandes ont fini championnes d’Europe. Deuxième match perdu également 37-79 contre les anglaises… On subit leurs défense en press et on a eu beaucoup plus de difficulté à jouer notre jeu… Troisième match contre la Turquie, enfin une victoire et large 70 à 30! Ensuite on a enchainé avec les hollandaises qui sont très présentes également sur leurs défense en press et nous ont très vite asphyxié, on fini par une lourde défaite 22 à 70…..

 

 

L’Espagne: victoire clé

 

Marianne lors d'un match de préparation face à l'Italie © Nathalie Leroy
Marianne lors d’un match de préparation face à l’Italie © Nathalie Leroy

…..Le lendemain c’était le match clé contre l’Espagne  victoire 51 à 39 . C’était le match le plus stressant et en même temps excitant de ma vie et la victoire au bout était avec une très forte probabilité synonyme de qualification pour Rio donc à la fin un bonheur collectif intense comme jamais j’avais vécu. Ce match contre l’Espagne a été une belle démonstration de notre collectif il n’y a pas une joueuse à 30 points il y a plusieurs joueuses qui dépassent les 10 et un gros travail collectif de défense ensemble et de jeu entre nous offensivement on s’est fait plaisir et surtout on a été solide dans nos tête…..jamais autant pleuré de bonheur de ma vie !!!! C’était stressant, palpitant, jouissif et on l’a fait

 

Trop juste pour la médaille
….On a enchainé avec le match contre les italiennes qu’on gagne largement 69 à 16 c’était la fin des matchs de poule on avait notre 4ème place : premier objectif en poche la qualification pour Rio. Ce match contre l’Italie était mou et peu intense mais l’important est la victoire synonyme de qualification pour Rio.  Et puis les deux derniers matchs de demi finale (on reperd la Hollande 24-68) et de petite finale (on reperd l’Angleterre 39-69), on avait toute la volonté et l’ambition d’aller chercher cette médaille de bronze mais on a malheureusement joué qu’une mi temps et la fatigue et la perte de lucidité nous ont fait faire beaucoup trop d’erreurs à ce niveau pour espérer aller chatouiller les anglaises chez elles….

 

Les françaises terminent au pied du podium © Nathalie Leroy/archives
Les françaises terminent au pied du podium © Nathalie Leroy/archives

…..Ces deux derniers matchs ont été compliqués… D’une part parce que ce sont des équipes avec des préparations incomparables par rapport à la notre mais surtout parce qu’on a  des petits regrets… On a joué sur des faux rythmes et on a subit le jeu hollandais en demi finale et des anglaises en petite finale notamment sur la première mi temps où on a pas joué notre jeu… Je reste quand même sur la deuxième mi temps où lorsqu’on a su jouer dans les rythmes et avoir un jeu plus fluide on s’est fait plus plaisir en tout cas pour ma part tant offensivement que défensivement….

 

Juste récompense

….Avec la qualification pour les paralympiques, on est toute aux anges et tout ça c’est la récompense de tous nos sacrifices (amis,famille,travail,…) et de notre travail individuel chacune dans nos équipes respectives, on a toute intensifier notre rythme d’entraînement pour être prête et c’est aussi le fruit de notre travail sur les regroupements qui sont certes peu nombreux à côtés des autres équipes favorites mais qui cette année ont été très riche en confrontation avec les autres équipes européennes d’un niveau supérieur! Ça nous a permis d’élever notre niveau de travailler et de continuer à produire du jeu même sous fortes pressions…..

 

Marianne sait qu'elle doit beaucoup à la JDA © Nicolas GOISQUE/archives
Marianne sait qu’elle doit beaucoup à la JDA © Nicolas GOISQUE/archives

Merci à la JDA

…Et je pense constamment à mes coachs et coéquipiers dijonnais et j’ai hâte de les remercier en direct parce qu’on a travaillé dur tout au long de la saison et cet été quand la plupart des équipes s’arrêtent eh bah pas à Dijon! Les gars sont passés en taille 6 pour moi ils ont été présents aux entraînements ce qui m’a permis d’avoir de l’opposition tout l’été et on a fait de regroupement de 5-6 filles sur deux week-ends à Dijon avec des entraînements et des matchs contre les gars de la Jda qui nous ont permis d’affiner notre préparation. J’ai énormément de soutien des garçons de mon équipe je sens la famille Jda derrière moi et ça donne des ailes….

 

Fière
….Bref je suis fière de faire partie de cette belle équipe de France et d’avoir participé à la qualifier pour les jeux paralympiques de Rio et l’an prochain je battaillerai dur pour être sélectionnée et être du voyage !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.