20 septembre 2020

Grenoble-DFCO Féminin (3-0): Dijon a baissé de pied

En déplacement à Grenoble, le Dijon Football Côte d’Or féminin débutait sa saison après le report du match contre Aurillac Arpajon de la semaine dernière. Une première difficile pour les Dijonnaises qui se sont inclinées lourdement (3-0).

 

Justine Pacaud et le DFCO ont raté leur entrée © Nicolas GOISQUE/arcchives
Justine Pacaud et le DFCO ont raté leur entrée © Nicolas GOISQUE/arcchives

Pour le DFCO féminin, ce week-end sonnait comme le lever de rideau de la saison. Un première sortie qui n’a pas été couronnée de succès puisque les filles de Samuel Riscagli ont chuté sèchement (3-0). Et pourtant, les Bourguignonnes avaient effectué une bonne première période. Durant le premier acte, les rouges se placent haut sur la pelouse et effectuent un pressing intense. Les Grenobloises sont prises à la gorge et se retrouvent engluées dans leur moitié de terrain. De ce fait, les occasions se multiplient pour les Côte-d’oriennes. Mais que ce soit Cuynet (5e) ou Leboeuf (10e), les coéquipières de Léa Paillard butent sur la gardienne iséroise. Grenoble n’est pas à son aise et n’arrive pas à se défaire du pressing et du système dijonnais.

Dijon a craqué

Au retour des vestiaires, il fallait s’attendre à une réaction grenobloise. Mais au-delà de ça, les joueuses du DFCO se sont mises à reculer. Dès le début du second acte, Grenoble trouve la faille sur un corner et ouvre la marque (1-0, 50e). Dès lors, Dijon va jouer à l’envers et multiplie les erreurs techniques et approximations. Les Dijonnaises n’arrivent pas à retrouver leur football de la première période. Derrière Grenoble plante deux nouveaux buts sur coups de pied arrêtés (55e, 70e, 3-0). Dans le dernier quart d’heure, Bouillot (74e) puis Bultel (80e) ont l’occasion de réduire l’écart, en vain. Une première en demi-teinte pour le DFCO, capable du meilleur comme du pire.

Samuel Riscagli a des regrets après la défaite de son équipe à Grenoble. Crédit : Nicolas Goisque
Samuel Riscagli a des regrets après la défaite de son équipe à Grenoble. Crédit : Nicolas Goisque

“C’est de notre faute”

Après la rencontre, l’entraineur dijonnais, Samuel Riscagli, a livré sa réaction sur le site internet du club : “Nous réalisons une super première mi-temps avec une bonne entame. On se procure quatre occasions franches (Cuynet, Chanudet, Leboeuf), sans réussite. Grenoble n’a été dangereux que sur coups de pied arrêtés. On rentre aux vestiaires avec un 0-0 décevant… En deuxième mi-temps, on prend trois buts sur coups de pieds arrêtés : à la 50ème sur corner, à la 55ème sur coup franc et à la 70ème corner. On perd 3-0 alors qu’on a fait jeu égal avec Grenoble. C’est de notre faute. On a manqué de maîtrise collective, nous avons été punis… les filles étaient peut-être crispées par l’enjeu, par l’envie de jouer… C’est vraiment dommage, et ça laisse des regrets.”.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.