4 décembre 2020

DBHB-Valence : lancer enfin la saison

Après deux prestations plutôt moyennes face à Limoges et Cherbourg, le Dijon Bourgogne Handball reçoit ce samedi 18 h 30 au Palais la formation de Valence. Les Dromois comptent pour le moment deux défaites au compteur face à Besançon et chez eux contre Billère. Ils voudront ouvrir leur compteur victoire à Dijon. Aux hommes de Richardson d’être sérieux et de livrer une partie pleine à même de lancer plus concrètement leur saison.

 

Il est encore tôt pour juger ce DBHB 2015-2016 mais il est vrai qu’on attendait sans doute un peu mieux des premières rencontres des dijonnais. Si l’on a pu voir de belles séquences, on a aussi vu des absences coupables, des trous d’air et des performances individuelles décevantes.

 

David Chanussot avait brillé face à Limoges © Eric BONTEMPS
David Chanussot avait brillé face à Limoges © Eric BONTEMPS

Monter en puissance 

Si Samuel Pecaud, l’entraîneur adjoint dijonnais nous donne en souriant comme seul objectif sur cette rencontre “gagner”; on espère voir les coéquipiers de Stojinovic nous proposer un plat plus consistant que face à Limoges en ouverture de la saison. Certes la victoire avait été au bout mais à Cherbourg, solide formation de cette D2, dans une salle surchauffée, le errances dijonnaises s’étaient payées cash. On espère donc voir ce groupe prometteur monter en puissance; avec des recrues de D1 à la hauteur, notamment à la finition. Dijon devra aussi montrer plus de cohésion défensive que face aux Haut-viennois. Bref le public attend de ses protégés un match abouti si ce n’est référence.

 

Dijon doit éviter les tous d'air en défense © Eric BONTEMPS
Dijon doit éviter les tous d’air en défense © Eric BONTEMPS

Valence en outsider

l’an dernier les Valentinois s’étaient sauvés à la dernière minutes du dernier mach de la saison, et ils espèrent bien sûr ne pas renouveler ce genre d’expérience cette année. L’effectif a été considérablement modifié avec pas moins de 8 départs compensés par 6 arrivées. Le club se tourne vers la jeunesse avec des joueurs du cru formés sur place ou le recrutement de Steve Marie Joseph en provenance du centre de formation du PSG. Il a également activé sa filière monténégrine avec les arrivées du pivot Branko Kankaras (13 buts sur les deux premiers matchs) ou du demi-centre Nemanja Obranovic qui évoluaient tout deux dans le championnat serbe et qui rejoigne leur expérimenté compatriote et gardien de buts Marko Rajkovic. Valence présente donc une équipe sans grandes individualités, et d’une moyenne d’âge plutôt jeune (23 ans). Des jeunes qui voudront sans doute se montrer cette année.

 

RAPPEL : LE MATCH DBHB-VALENCE SERA SUIVI DE LA RENCONTRE DE LFH  CDB-BESANCON POUR UNE SOIREE MATCH COUPLEE AU PALAIS DES SPORTS

 

106 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.