20 septembre 2020

DBHB-Valence : Les réactions

Après la victoire du DBHB face à Valence  (31-29), Dijon-SPORTnews a recueilli les réactions des protagonistes dijonnais de la rencontre.

 

© Nicolas GOISQUE /archives
© Nicolas GOISQUE /archives

Emile Mansuy-Fèvre (gardien du DBHB) : l’essentiel c’est de gagner, malheureusement on fait encore une prestation qui n’est pas du aboutie que ce soit offensivement ou défensivement. On est un peu perdu des deux côtés donc on ne va retenir que le fait qu’on ait gagné. On a un gros manque de confiance, ça peu venir très facilement aussi, comme ça peut repartir aussi. Pour le moment on est fébrile un peu partout, maintenant on arrive à gagner les matchs, c’est peut-être la différence avec l’année dernière. Il va falloir retrouver confiance et sérénité pour pouvoir enchaîner les victoires.

 

© Nicolas GOISQUE/archives
© Nicolas GOISQUE/archives

Pierrick Naudin (arrière du DBHB) : C’est presque pire que face à Limoges, maintenant il faut gagner ces matchs, c’est le plus important, c’est une chose de ne pas très bien jouer, mais on gagne, c’est le moindre mal. Maintenant il va falloir qu’on trouve des assurances sur notre niveau de jeu et des automatismes que l’on pourra avoir pour la suite parce qu’on voit qu’à l’extérieur, comme à Cherbourg, ça ne passe pas, c’est compliqué. La semaine dernière à Cherbourg c’était mieux on a juste échoué aux tirs sur le gardien, ce qui explique le score. Là Valence fait une défense haute en 1-5 et comme on a pas les automatismes qu’on devrait avoir, ça nous pose pas mal de problèmes, notamment dans la circulation de balle et dans les enclenchements que l’on a l’habitude de travailler. Cela serait très compliqué si on avait perdu; cela va forcément venir et donc c’est plutôt de bon augure pour la suite. Je ressens une sorte d’énervement chez nous que ça ne vienne pas parce qu’on travaille bien à l’entraînement, on a envie et pour le moment ça vient pas. On est soulagés de gagner mais énervés de la manière dont on joue.

 

© Nicolas GOISQUE/archives
© Nicolas GOISQUE/archives

Marc Poletti (pivot du DBHB) : C’est laborieux, mais c’est normal, on est quand même une nouvelle équipe avec beaucoup de nouveaux joueurs, on a eu des blessés en début de saison. On apprend à trouver notre rythme de croisière, à jouer ensemble. Ce n’est jamais facile, parce qu’on veut tous bien faire, faire la meilleure saison possible, et encore plus à domicile où l’on veut faire le meilleur match possible et c’est compliqué. Je pense que d’ici quelques matchs, cela sera corrigé, rectifié. Il faut qu’on continue à travailler l’attaque placée, les shoots et ça va venir. C’es toujours une frustration de ne pas pouvoir réussir justement alors qu’on a des solutions aux situations. Pour le moment on fait briller les gardiens adverses (même s’ils sont bons !!) . Il faut pas se prendre la tête on va y arriver.

 

Jackson Richardson (entraîneur du DBHB) : Il ne faut pas pourrir la victoire, elle est là. On se met en difficulté parce qu’on arrive pas à concrétiser les tirs sur le gardien en première mi-temps, et du coup on se retrouve à égalité à la mi-temps. On s’en sort à la maison devant notre public mais cela ne sera pas forcément le cas en déplacement.

© Nicolas GOISQUE/archives
© Nicolas GOISQUE/archives

On arrive pas à accélérer notre rythme de jeu, pour progresser dans notre évolution dans ce championnat. On sent les gars énervés, cela veut dire qu’il y a énormément de boulot à faire à l’entraînement pour pouvoir être performants le jour du match. Si à chaque fois on est l’équipe à faire briller les gardiens, on doit être aujourd’hui à 22 arrêts, 24 la semaine dernière; on joue avec la peur et quand on est dans le doute on a pas la lucidité de bien faire. Il faut faire le vide dans les têtes, se faire violence à l’entraînement et se dire que l’on est pas encore prêt.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.