27 novembre 2020

Le DBHB veut monter en puissance à Angers

Après la victoire acquise dans la douleur face à Valence, il y avait au moins unanimité dans les réactions dijonnaises. La victoire c’est l’essentiel mais la manière n’y est vraiment pas, ni en attaque ni en défense. Pour Richardson, il faut que ses joueurs évacuent le doute. Poletti lui réclame du temps pour que le groupe apprennent à se connaître et à jouer ensemble. On attend de voir si une semaine supplémentaire de travail aura porté des fruits à l’heure de se rendre à Angers.

 

 

Les Dijonnais doivent augmenter leur pourcentage aux tirs © Eric BONTEMPS
Les Dijonnais doivent augmenter leur pourcentage aux tirs © Eric BONTEMPS

C’est grave docteur ? Pas tant que ça !! Le bilan comptable du DBHB n’est pas alarmant et c’est bien là l’essentiel, simplement on aimerait que le potentiel du groupe s’exprime plus largement. Les insuffisances repérées sur les premières rencontres sont pour le moment récurrentes.

 

Des maux identifiés

Actuellement, on constate clairement les manques et les secteurs à améliorer. En tout premier lieu, le tir. On ne doute pas un instant que le DBHB possède d’intéressantes gâchettes, à l’image d’un Kuduz qui est parfois impressionnant dans l’exercice. Le taux de réussite est cependant bien faible et la propension des tireurs dijonnais à faire briller les gardiens adverses, impressionnante, y compris sur jets de 7 m ou sur contre-attaques.Pression, doute, déchet technique ? Sans doute un peu de tout cela et l’avantage est que rien de ça n’est irrémédiable. On n’attend plus qu’un déclic. Le plus tôt serait le mieux et pourquoi pas dès ce soir dans la douceur angevine.

 

Nikola Dokic réintègre le groupe après sa blessure © Nicolas GOISQUE/archives
Nikola Dokic réintègre le groupe après sa blessure © Nicolas GOISQUE/archives

Un match important

Dijon toujours privé de Rac mais aussi de Pasquet et Rondel, mais qui récupère Dokic dans le groupe, s’attend à un match compliqué. Sam Pecaud, entraîneur adjoint prévient : ” C’est un match très important pour nous, pour nous imposer à l’extérieur et gagner en confiance et sérénité ce qui nous permettrait de préparer au mieux le mois d’octobre. Une victoire nous placerait dans le haut du classement et surtout nous permettrait de travailler sereinement. Angers sera une équipe difficile à manoeuvre chez elle avec ses individualités et surtout son envie de ramener une première victoire

 

Angers veut réagir

Attention, en face c’est une équipe de morts de faim qui attend les coéquipiers de Stojinovic. Après trois défaites initiales face à Mulhouse, Besançon (à Angers) et Billère, les hommes de Laurent Sorin, 9ème l’an dernier sont déjà dos au mur et se doivent de l’emporter.

Le Staff dijonnais cherche à donner confiance et sérénité à son groupe © Eric BONTEMPS
Le Staff dijonnais cherche à donner confiance et sérénité à son groupe © Eric BONTEMPS

Dijon devra se méfier en particulier de l’Espagnol Plaza Lara sérial buteur; le meilleur de la PRO D2 l’an dernier ou du pivot Loïc Van Cauwenberghe, toujours solide aux postes. l’effectif a subi peu de changements et les automatismes sont donc déjà là.  Les voisins bisontins ont ouvert la voie il y a 15 jours en venant s’imposer à la salle Jean Bouin (3000 places). A Dijon le la suivre.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.