4 décembre 2020

DFCO Féminin-Mâcon : Enfin la première à domicile

Enfin. Pour le compte de la troisième journée, les filles du DFCO reçoivent le promu Flacé-Mâcon pour ce qui est la première rencontre du club dijonnais à domicile. Après avoir perdu leur premier match à Grenoble (3-0), les joueuses de Samuel Riscagli veulent réagir et empocher leur première victoire.

 

Crédit: Nicolas GOISQUE / archives
Crédit: Nicolas GOISQUE / archives

La saison ne fait que débuter. Avec le premier match contre Aurillac-Arpajon qui a été reporté, le DFCO ne dispute que son deuxième match de la saison et se retrouve déjà dans une situation un peu délicate. Dernières du classement, suite à la défaite à Grenoble, les Dijonnaises ont déjà l’obligation de battre Mâcon pour pouvoir recoller avec les six premières places. Avec la réforme de la deuxième division féminine, les coéquipières de Laura Bouillot doivent au moins terminer dans les six premières places pour ne pas descendre.

Une équipe encore en rodage

Les Bourguignonnes ont des progrès à faire dans le jeu même si à Grenoble, les filles de Samuel Riscagli ont été supérieures aux Grenobloises “On a été supérieur à Grenoble, notamment en première période. On devait même mener au score mais on a manqué d’efficacité” rapporte l’entraîneur dijonnais. Malgré la défaite, les Dijonnaises ont montré de bonnes choses. Mais face au promu, il faudra rester vigilant selon Samuel Riscagli : “Si on est capable de jouer comme à Grenoble, il ne nous arrivera rien. Par contre, si on fait autre chose, on va se poser des problèmes tout seul. Mâcon va jouer très regroupé et très bas, ça va être compact, très engagé et elles vont aller dans le combat physique. Mais nous on ne pourra pas répondre à ça. Il faudra être capable de mettre en place notre projet de jeu, d’être patient et de faire circuler le ballon”.

Crédit : Nicolas GOISQUE
Crédit : Nicolas GOISQUE

Être plus efficace

Affronter Mâcon pourrait représenter un derby entre ces deux formations bourguignonnes. Pour autant, cet esprit derby n’obsède pas Samuel Riscagli et ses joueuses. Pour eux, ce match est un match comme les autres : “Pour moi il n’y a pas de notion de derby, c’est un match comme n’importe quel autre. Il y a la même cotation de quatre points que d’habitude” signale Samuel Riscagli. Toute la question ce dimanche, sera de savoir si ce groupe grandement remodelé, commence à trouver ses repères. En tout cas, l’entraîneur dijonnais a envie que ses joueuses “imposent leur jeu avec de la conservation de balle, de la mobilité et de la détermination”. Même si, à l’inverse du dernier déplacement à Grenoble, il faudra se montrer efficace offensivement “On a les moyens d’être réaliste devant le but, on a les joueuses pour. Maintenant, il faudra aussi faire preuve de rigueur. A Grenoble, on a pris trois buts sur coups de pied arrêtés. Après ce match donne espoir pour l’avenir parce qu’on a été supérieur dans le jeu et on a même été au-dessus”. 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.