19 septembre 2020

Le CDB se donne de l’air

Après leur victoire à l’arrachée contre Besançon, les Dijonnaises du Cercle Dijon Bourgogne se rendaient à Mios avec la ferme intention de confirmer ce résultat avant d’accueillir mercredi au palais des sports, l’épouvantail Fleury. Les filles de Christophe Maréchal ont parfaitement maîtrisé ce déplacement toujours délicat en Gironde. Faisant la course en tête dès le début, elles se sont imposées au final (24-28).

 

On attendait avec impatience ce déplacement à Mios, une équipe “dans les cordes” du CDB. Pour atteindre son objectif ambitieux de 6ème place, le club bourguignon se doit de prendre des points à l’extérieur qui plus est chez des adversaires directs.

 

Martina Skolkova a parfaitement mené les troupes dijonnaises © Nicolas GOISQUE/archives
Martina Skolkova a parfaitement mené les troupes dijonnaises © Nicolas GOISQUE/archives

Vertue défensive retrouvée

Le compteur de la rencontre est débloquée par Audrey Bruneau, mais Prouvensier, très en vue hier soir inscrit 3 buts en 10 minutes pour faire passer Dijon en tête (2-4, 10′). La défense dijonnaise se met en place avec l’agressivité et la solidarité qu’on lui connait. Nelly Carla Alberto en reste sans voix (1/7 hier soir) et il faut tous les efforts d’une Audrey Bruneau durant cette première période secondée par Bulleux au pénalty et en contre pour que Mios reste dans le sillage d’un CDB emmené lui par une bonne Martina Skolkova. Dijon fait la course en tête (5-7, 7-10) et rejoint en toute logique la pause en avance à la marque (9-11, 30′).

 

Marie Prouvensier a été efficace à Mios © Nicolas GOISQUE/archives
Marie Prouvensier a été efficace à Mios © Nicolas GOISQUE/archives

Dijon ne lâche pas sa proie

On guette la prestation dijonnaise à la reprise tant cette période a souvent été fatale à Prouvensier et compagnie. Mais le CDB toujours sous l’impulsion de Skolkova (7/10 hier soir) et de Prouvensier exploitant parfaitement les munitions glanées en défense, continue son travail et augmente l’écart au point de compter 5 longueurs d’avance (13-18,40′). Et si Bulleux se démène côté Mios (10/13 hier soir), le mal est fait pour les locales qui ne reviendront jamais à moins de trois buts. Les jeunes Bouchard ou Sylla ont parfaitement rempli leur mission. Dijon arrive à conserver l’écart et même si tout n’est pas parfait, avec par exemple les échecs de Moretto ou François dans leurs tentatives, l’état d’esprit est là et le collectif dijonnais s’impose de façon très encourageante au final (24-28) engrangeant de précieux points et une bonne dose de confiance. Quoi de mieux au moment d’accueillir le champion de France ce mercredi !!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.