22 septembre 2020

Justine Pacaud : “C’est de bonne augure pour la suite”

Ce dimanche, le DFCO Féminin a remporté son premier match de la saison face au promu Flacé-Mâcon. Une première victoire nette et sans bavure sur le score de 7 à 0. Une victoire qui ravit la milieu de terrain dijonnaise Justine Pacaud.

 

Justine Pacaud a inscrit son premier but de la saison © Nicolas GOISQUE/arcchives
Justine Pacaud a inscrit son premier but de la saison © Nicolas GOISQUE/arcchives

DSN : Une première victoire avec une prestation plutôt aboutie…

Justine Pacaud : “On est satisfaite par le fait d’avoir gagner le match et d’avoir les quatre points. On se devait de réagir après le match de Grenoble ou on avait été présente mais on avait failli dans certains domaines. Après on n’a pas fait une heure et demi exceptionnelle mais on a été là dans le jeu. Le fait d’avoir ouvert le score rapidement ça nous a aidé et nous a donné confiance. Derrière on a pu enchaîner. On a fait une grosse entame alors qu’en début de deuxième, on n’était pas en danger, mais on n’a pas mis beaucoup de jeu.”

DSN : Tu t’attendais à un adversaire de ce niveau là ?

JP : “Franchement non. On ne les connaissait pas spécialement. On pensait quand même qu’elles auraient été davantage dans le duel physique. Mais finalement elles étaient plutôt loin de nous, ce qui nous a permis de mettre en place notre jeu, même si on n’a pas tout réussi. Mais ça reste positif et il y a encore quelques points à travailler.

DSN : Le début de seconde période a pourtant été un peu difficile

JP : “On a joué plus bas. Le premier quart d’heure a été compliqué, elles nous pressaient plus et il y avait moins de mouvements de notre part aussi. Je pense qu’il y a eu du relâchement avec le score assez fleuve à la mi-temps. On a commencé la seconde période plus facilement on va dire. On ne l’a pas payé mais derrière avoir marquer ça nous a permis de nous remettre dans le match. Et ça nous a montré aussi qu’il fallait que l’on continue ainsi. L’objectif n’était pas de garder le score mais de continuer à jouer. Parce qu’on n’est pas capable de garder un score, on a une équipe qui est faite pour jouer

Crédit : Nicolas GOISQUE / archives
Crédit : Nicolas GOISQUE / archives

DSN : On sent que le groupe monte en puissance dans le jeu

JP : “Oui c’est sur, à Grenoble on avait déjà fait des choses intéressantes. Mais très brièvement on va dire. La, certes on n’a pas joué pendant une heure et demi, on a été présente dans le jeu. Il y a eu des bonnes phases de jeu, des renversements, du jeu à l’intérieur, on a trouve des bons mouvements en attaque. Il faut qu’on essaye de se trouver de plus en plus . Alors on a beaucoup de nouvelles joueuses donc il faut apprendre à jouer avec elles. On apprend au jour le jour puis sa va se mettre en place petit à petit. C’est de bonne augure pour la suite.

DSN : Un petit mot sur la performance de qualité d’Amandine Soulard

JP : “Elle a un très gros volume de jeu. C’est vraiment une joueuse qui nous apporte beaucoup. C’est une sécurité d’avoir une joueuse comme ça sur un côté. Elle a été partout, elle peut se faire prendre la balle dans le camp adverse et venir le récupérer dans son propre camp. Elle a un gros volume physique et elle est au-dessus techniquement. C’est une super joueuse et c’est un plaisir de jouer avec elle.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.