18 septembre 2020

Gros défi pour le CDB !!

Après trois défaites initiales le Cercle Dijon Bourgogne a bien réagit en dominant d’abord Besançon lors d’un derby crispé, pis en allant s’imposer avec autorité à Mios vendredi dernier. Les filles de Christophe Maréchal ont ainsi engrangé de la confiance en même temps que de précieux points. De la confiance de l’audace, de la volonté et peut être un peu de réussite il en faudra sans doute ce soir pour espérer faire vaciller Fleury, champion en titre et  leader incontestable et qui n’a chuté qu’une fois en 7 match joué face à son dauphin de l’an dernier Issy Paris

 

a l'image de Kandop au pivot, Fleury c'est costaud partout © Nicolas GOISQUE/archives
a l’image de Kandop au pivot, Fleury c’est costaud partout © Nicolas GOISQUE/archives

Ne nous voilons pas la face, Fleury Loiret Handball a tout d’un épouvantail dans cette LFH avec pas moins de 12 internationales, des postes doublés de partout et un budget à faire pâlir d’envie son adversaire d’un soir, le club coaché par Fred Bougeant a sur le papier tout pour réussir.

 

Du très lourd

Ne cherchez pas les points faibles côté Fleury, vous chercheriez longtemps de la paire de gardienne Foggéa, de Paula jusqu’à celle de  pivots Kanndop, Chavez Hernandez, vous trouverez des joueuses expérimentés, rompues aux joutes internationales et armées pour la gagne. Alors oui Fleury est archi favori de ce match contre le CDB et également à sa propre succession comme champion de France.

Christophe Maréchal à raison il faut se méfier de Manon Houette mais pas que.. © Nicolas GOISQUE/archives
Christophe Maréchal à raison il faut se méfier de Manon Houette mais pas que.. © Nicolas GOISQUE/archives

Mais archi favori ne veut pas dire invincible. Si Issy Paris, qui a fait chuter les banlieusardes orléannaises, a lui aussi de très solides arguments, Besançon, qui a longtemps accroché les championnes de France lors de la troisième journée, en ne s’inclinant que de deux buts au final, a montré que solidarité et volonté pouvait faire vaciller le géant.

 

Créer l’exploit

Battre Fleury serait un exploit, il faut appeler les choses comme elles sont. Mais les exploits sont souvent les plus belles histoires en sport et en tous cas celles qu’on retient. Ce qui est certain, c’est qu’un CDB moyen a déjà du mal face aux autres formations de LFH; et qu’un CDB moyen sera mangé tout cru par l’ogre Fleury. Il faudra donc être au top dans les têtes et dans les jambes pour exister.

Marie François et le CDB vont devoir s'arracher !! © Nicolas GOISQUE/archives
Marie François et le CDB vont devoir s’arracher !! © Nicolas GOISQUE/archives

Ceci d’autant plus que les dijonnaises devraient être privées de Marie Prouvensier (fessier), un maillon important dans le jeu de contre notamment. Ce match n’est sans doute pas le plus important de la saison pour le CDB qui se rendra dans la foulée à Nantes et à Toulon pour continuer sa récolte de points importantissimes pour son objectif. Mais si il avait le bon goût d’en prendre face à Fleury, personne ne viendrait se plaindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.