4 juin 2020

Le Stade Dijonnais poursuit son sans faute au Creusot

Trois matchs, trois victoires, trois bonus offensifs; après ses victoires  à Tavaux puis face à Beauvais, le Stade Dijonnais a enchaîné cet après midi en allant s’imposer au Creusot sur le score de 32-25. Une nouvelle fois cependant le stade a été bousculé notamment en première période. Il parvient cependant à marquer 4 essais contre un seul à son adversaire lors de ce derby accroché.

 

Les débats se sont d’ailleurs clos sur une bagarre générale comme on en voit sans doute un peu trop lors de ces matchs de fédérale 2. Mais l’essentiel de l’après-midi n’était pas là, et il y a eu match de rugby entre les deux formations.

 

Domination creusotine en début de match

Dijon a été dominé en première période © Nicolas GOISQUE/archives
Dijon a été dominé en première période © Nicolas GOISQUE/archives

Le Creusot, fort de sa victoire à Beaune se verrait bien faire tomber un deuxième club côte d’orien. Il s’y emploie en ce début de rencontre en dominant plutôt les débat. Dijon a du mal et se fait pénaliser à plusieurs reprises pour la plus grande joie de l’arrière local qui enquille les pénalités (9-0, 20′), Rabago ayant pour sa part raté la seule possibilité qui lui avait été offerte durant la première moitié de cette période initiale. Les 20 minutes suivantes vont être un peu plus animées et c’est Dijon qui tire le premier par Etcheverry qui va en terre promise, rabago transformant l’essai (9-7, 21′). Pas le temps de se réjouir que les locaux répondent du tac au tac par un essai de leur ailier trnsformé lui aussi (16-7, 26′). Pour clore dix minutes un peu folle Dijon trouve encore la faille par Genest cette fois et Rabago passe la transformation (16-14, 33′). Une dernière pénalité permet au Creusot qui a mené durant toute la mi-temps d’atteindre les citrons avec 5 longueurs d’avance (1-14, 40′).

 

Le Stade a pris l'ascendant petit à petit  © Nicolas GOISQUE/archives
Le Stade a pris l’ascendant petit à petit © Nicolas GOISQUE/archives

Deux nouveaux essais dijonnais 

Dès le début de la seconde période on sent le stade monter doucement en puissance; Rabago passe une première pénalité aussitôt contrée par une nouvelle réussite de l’arrière creusotin (22-17, 49′). Mais dans la foulée Loison plante le troisième essai dijonnais que Rabago ne transforme pas (22-22, 50′), occasion ratée de prendre enfin l’avantage au score. Toujours sur pénalité les locaux reprennent trois point d’avance(25-22, 61′). On sent quand même Dijon plus dominateur et la fin de match sera effectivement stadiste. A la 65ème minute c’est Peyrat qui marqque l’essai du bonus offensif. Dijon passe devant pour la première fois d’autant que Rabago ajoute les deux points de la transformation (25-29, 65). L’ouvreur dijonnais mettra un point final au score en toute fin de match pour une troisième victoire bonifiée d’affilée (25-32). Le Creusot n’aura pas démérité.

 

© Nicolas GOISQUE/archives
© Nicolas GOISQUE/archives

 

Laurent Bonventre (coach dijonnais) ” C’était un match dans un contexte difficile face à une belle équipe du Creusot qui était sur un n uage après sa victoire à Beaune.  Elle nous a proposé une opposition de qualité. On a quand même réussi à marquer 4 essais mais on a eu du mal à enchaîner et on est resté en difficulté au score.  On a quand même maîtrisé sur la fin et on retiendra bien sur les 5 points pris dans un match difficile”

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.