18 septembre 2021

Sélestat – DBHB : cette fois ça ne passe pas !!!

Auteur d’un bilan comptable intéressant depuis le début de saison (4v 1D) le DBHB n’avait jamais complètement rassuré montrant des lacunes importantes dans le jeu offensif et la cohésion collective, s’en tirant pourtant finalement pas mal au final. On se doutait que cette fragilité affichée finirait par causer des dégâts si elle devait persister. Hier soir le DBHB a volé en éclat en Alsace, battu sèchement par Sélestat (27-18)

 

Stojinovic ne peut infiniment jouer les sauveurs © Eric BONTEMPS
Stojinovic ne peut infiniment jouer les sauveurs © Eric BONTEMPS

 

Si une défaite n’est pas catastrophique en soi, c’est plus la manière qui inquiète. Car si l’on peut toujours dire que l’équipe est nouvelle et à besoin de temps, cela fait maintenant 6 match où l’on ne voit pas vraiment les choses bouger au DBHB. Sans un Stojinovic sauvant ce qu’il pouvait notamment en première période, l’addition aurait même pu être plus lourde.

 

 

 

Une attaque aux abonnés absent

Cela devient une habitude. Dijon entame sa prestation offensive par un festival de balles perdues ou de tirs sur le gardien adverse. Jugez en plutôt: 13 pertes de balle pour Dijon en première périodes. 8/16 soit 50% d’arrêt pour Meyer le portier alsacien.

L'échec au tir récurrent devient vraiment inquiétant à Dijon © Eric BONTEMPS
L’échec au tir récurrent devient vraiment inquiétant à Dijon © Eric BONTEMPS

Dijon n’arrive vraiment pas au fil des semaines à corriger le tir. Jackson espérait de ses troupes qu’elle relèvent la tête et se retroussent les manches dans l’adversité, force est de constater que ce n’est pas le cas pour le moment. Sans un Sélestat également défaillant par moment et un Stojinovic pas en reste dans sa cage, lui aussi à 8 arrêts à la pause, Dijon aurait pu sombrer en 30 minutes. A la pause auteurs de 8 malheureux buts, les Bourguignons font encore illusion.

 

 

 

Dijon sans réaction

On se raccroche donc à l’espoir d’une deuxième mi-temps plus réussie, ce qui a été le cas plusieurs fois depuis le début de saison. On doit vite déchanter. 2 nouvelles pertes de balle dijonnaise dès la première minute de ce deuxième acte et Sélestat qui s’envole irrémédiablement (17-9,47′), le match est déjà fini. Dijon ne refera jamais surface. Kuduz écopera même d’un rouge (disqualification immédiate) pour un coup dangereux sur Valentin (45′).

Kuduz et Dijon ont vu rouge hier soir © Eric BONTEMPS
Kuduz et Dijon ont vu rouge hier soir © Eric BONTEMPS

La même mésaventure arrive deux minutes plus tard à Beauregard côté Sélestat, mais c’est anecdotique Joli et Savic maintiennent les locaux dans les eux tranquilles du +10 en moyenne. Côté dijonnais pas grand chose à sauver, seul Naudin avec 7 buts sur 12 s’en tire avec mention assez bien. Les hommes de Richardson retombe à la 6ème place avec 4points de retard sur Besançon qui poursuit son sans faute. On attend un électro choc côté Dijon dont on attend vraiment autre chose.

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.