25 novembre 2020

DHC – Bordeaux : le cru était bordelais

Pour la 4ème journée de ligue Magnus, le promu bordelais venait présenter son nouveau millésime sur les coteaux bourguignons. Une équipe qui a de la bouteille puisqu’elle affiche un âge moyen parmi les plus hauts de la ligue (29 ans). Une équipe expérimentée donc, renforcée à l’intersaison avec la venue d’internationaux français tels que Julien Desrosiers, Nicolas Besch ou Jonathan Janil. Elle était opposée à la fraîcheur de la jeunesse dijonnaise qui affiche 25 ans d’âge (moyen). L’expérience a eu cette fois -ci raison de la jeunesse, Bordeaux s’imposant au final (2-4)

 

Privé de William Wallen (blessure à l’épaule) et Romain Gutierrez (fracture pied), le DHC présente une attaque amoindrie face à l’armada des Boxers. Les Dijonnais avaient cependant la volonté de montrer que le terroir local n’avait rien à envier aux grands noms de Bordeaux !

 

Dijon a subit la loi bordelaise en début de rencontre © Guillaume MEURISSE/Hockey Hebdo
Dijon a subit la loi bordelaise en début de rencontre © Guillaume MEURISSE/Hockey Hebdo

Dans le pressoir bordelais

Dans les tribunes le match démarre tonneaux battants, sur la glace les 2 équipes se jaugent mais l’intensité est déjà présente. Un peu trop peut-être, Julien Desrosiers part 2mn en prison pour Charge contre la bande. Un power-play maladroit et très mal négocié par les Ducs. Samuel Groulx ne ferme pas la zone et laisse le palet filer pour Nicolas Besch qui part en contre et met dans le vent la défense dijonnaise. Malgré un premier tir stoppé par Matija Pintaric, Lionel Tarentino, qui a suivi l’échappée de son coéquipier, profite du rebond [6’18 ; 0-1]. Il faudra peu de temps au Boxers pour doubler la mise, Julien Desrosiers, fidèle à sa réputation fait le show dans ce match, il réussit à passer Rémi Blanchard et bat le portier dijonnais [11’10 ; 0-2].

Même s’il n’y a pas le feu dans la maison dijonnaise, il lui faudra encore courir après le score. Lire la suite

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.