21 avril 2021

Lyon-Dijon : Les Dijonnais mangent du Lion

Ce mardi Dijon se déplaçait  à Lyon pour le match aller des quarts de finales de Coupe de la Ligue. Au fond du trou, les Ducs faisaient face à une équipe en meilleure forme et en confiance, qui plus est à l’extérieur. Pourtant, à la surprise générale, le DHC a remporté cette rencontre 0-4, et fait donc un grand pas en avant vers la qualification. Un bon bol d’air frais pour l’équipe bourguignonne.

 

Dijon, diminué par l’absence de plusieurs joueurs (Wallèn, Gutierrez… ) entame le match mollement, et renoue avec ses mauvaises habitudes : 5’37 Chabert prend une première pénalité pour Crosse haute. Peu à peu le rythme du match s’intensifie, Lyon profite d’être en power play pour se procurer plusieurs belles occasions, mais Pintaric repousse chaque tentative rhodanienne. De retour à cinq contre cinq, les Ducs essayent de prendre le jeu à leur compte. Des tirs sont échangés des deux côtés mais toujours pas de but. Jusqu’à une action où le puck est intercepté de la part des Dijonnais, Riendeau et Kevorkian partent en contre-attaque, une passe en retrait est effectuée pour Benoit Quessandier qui arrive à toute vitesse et qui envoie le palet dans la cage lyonnaise ! 0-1 !

 

Dijon a subit mais a bien tenu en défense pour au final ne pas encaisser un seul but © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Dijon a subit mais a bien tenu en défense pour au final ne pas encaisser de but © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Des travers qui restent

Les Ducs vont ensuite se retrouver en double supériorité numérique, mais certaines choses ne changent pas. Le power play dijonnais est statique, les passes s’échangent, mais rien de très dangereux. Pire, sur une mauvaise passe la rondelle est interceptée par un joueur des Lions qui part au but. Quessandier revient et fait faute : Tir de pénalité ! Le joueur des locaux s’élance pour faire face à Pintaric, mais ce-dernier sauve une nouvelle fois les siens. Une autre pénalité sera sifflée contre Dijon, suite à une obstruction de Marek Kolba.

On notera le changement de gardien côté lyonnais, Macrez remplace Virtanen touché.

 

Même avec d'importantes absences en attaque, le DHC a été réaliste offensivement © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Même avec d’importantes absences en attaque, le DHC a été réaliste offensivement © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Pintaric, le vrai Roi de la Jungle

Le deuxième tiers commence sur les mêmes bases. Les Lyonnais profitent d’être en power play pour lancer l’assaut sur Pintaric mais rien n’y fait. Même lors d’un changement ligne mal géré par les Ducs, Gailbraith, qui s’élance pour un nouveau un contre un, ne trouve pas le cadre (24’52’). Benoit Quessandier écopant d’une autre sanction, met de nouveau les siens en infériorité numérique. La défense tient bon, bien aidée par le cerbère Pinto qui veille sur son antre. Quelques minutes plus tard, lors d’une attaque dijonnaise, Briand s’y reprend à deux fois et fait le break pour les hommes de Jonathan Paredes ! (0-2 ; 32’36’).

 

Jared Brown n'a pas disputé cette rencontre puisqu'il a été suspendu suite à sa méconduite contre Briançon © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo
Jared Brown n’a pas disputé cette rencontre puisqu’il a été suspendu suite à sa méconduite contre Briançon © Guillaume Meurisse/ Hockey Hebdo

Efficacité maximale

La deuxième moitié du match ressemblera à la première : les Ducs défendent, les Ducs subissent, mais les Ducs sont tranchants en contre attaque, et Pintaric effectue encore un très grand match où il écœure le moindre  attaquant Lyonnais qui tente sa chance. 10 secondes avant que les deux équipes ne repartent au vestiaire, Riendeau alourdit la marque ! (0-3 ; 39’50). Dans le 3ème tiers, malgré un  nouveau manque de discipline (8 minutes de pénalités concédées), les Ducs conservent le score, et vont même l’alourdir grâce à Riendeau ! L’attaquant dijonnais se joue de la défense adverse et inscrit un doublé pour sceller définitivement l’issue de cette rencontre. (0-4 ; 48’51).

 

On retiendra de cette partie que le DHC a bien réagit après la désillusion briançonnaise, et que la qualification est en très bonne voie. Pintaric a encore fait parler son talent par une prestation taille patron ( 47 arrêts ! ) et l’attaque dijonnaise s’est montré réaliste. Côté bémol, on ne peut s’empêcher de souligner une nouvelle fois le manque de discipline des Ducs, qui ont écopé de 16 minutes de prison dans ce match.

 

Prochain match ce week end contre Gap à Trimolet ! Coup d’envoi 20h !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.