21 avril 2021

Besançon-DBHB : derby de haute volée

Si le DBHB était souvent cité parmi les favoris de cette Pro D2 de handball 2015-2016 on ne peut en dire de même de Besançon qui avait dû batailler fermer l’an dernier pour maintenir sa place à ce niveau. Or les franc-Comtois ont réussit un début d’exercice parfait en alignant notamment 6 succès initiaux de rang pour s’installer solidement en tête de classement. Battus sévèrement à Billère lors de la dernière journée, tandis que Dijon retrouvait quelques couleurs face à Mulhouse, les Bisontins ont tout de même emmagasiné des certitudes depuis le début de saison. Gros choc attendu ce vendredi soir dans un derby où chacun voudra asseoir sa suprématie.

 

Dokic a amplement participé à la bonne période dijonnaise contre Mulhouse © Eric BONTEMPS
Dokic a amplement participé à la bonne période dijonnaise contre Mulhouse © Eric BONTEMPS

Après un début de championnat correct sur le plan comptable mais nettement plus poussif sur la manière, Dijon a laissé entrevoir de belles choses lors de la deuxième période de son dernier match face à Mulhouse. C’est ce visage qu’on aimerait voir plus souvent et qu’il faudra sans doute afficher face aux solides Bisontins. Pour le président Desserey, il faut impérativement s’imposer à Besançon, question de leadership régional !

 

S’appuyer sur les bonnes choses.

Le DBHB sait le faire. Lors de cette fameuse seconde mi-temps face à Mulhouse, on a pratiquement vu plus d’enchaînements, de combinaisons et de bons choix tactiques que depuis l’ensemble du début de la saison.

Une grosse défense aide forcément le DBHB © Eric BONTEMPS
Une grosse défense aide forcément le DBHB © Eric BONTEMPS

S’appuyant sur une défense solidaire, agressive et jouant enfin ensemble, les dijonnais ont récupéré samedi dernier de nombreux ballons, qu’ils ont su exploiter au mieux. Surtout ils se sont montré efficaces aux tirs, laissant pour une fois les portiers adverses à moins de dix arrêts. Les attaques placées ont été construites et se sont souvent terminées avec un décalage trouvé, en témoigne la belle performance  de Lemal sur son aile. Ces trente minutes doivent servir aux Dijonnais qui doivent s’appuyer dessus pour retrouver une confiance solide. Un derby est toujours un match particulier, il peut aider au renouveau dijonnais.

 

Besançon la belle surprise.

10 ème des trois derniers exercices de Pro D2 , Besançon a changé d’identité en fin de saison dernière devenant le Grand Besançon Doubs Handball, un projet à l’échelle beaucoup plus large que la seule équipe de ProD2 qui doit   être la locomotive de l’ensemble.

Une bonne circulation de balle doit amener des décalages dont peuvent profiter les ailiers comme ici Lemal © Eric BONTEMPS
Une bonne circulation de balle doit amener des décalages dont peuvent profiter les ailiers comme ici Lemal © Eric BONTEMPS

Une Locomotive qui a connu cinq départ à l’intersaison et trois arrivées, uniquement des arrières. L’arrière droit international argentin Emanuel Alvarez , le demi-centre international jeune Luka Brkljacic, en provenance du centre de formation de St Raphael et l’arrière droit istréen Quentin Eymann qui a connu 7 saisons de LNH  forment à eux trois une ligne arrière déjà performante (Eyman tourne à plus de 6 buts par match par exemple). Le reste du groupe se connaissait déjà bien et Besançon a donc surpris son monde avec ce début tonitruant. Le coup d’arrêt subit à Billère lors de la dernière journée aura-t-il été un accident ou aura-t-il freiné durablement les franc-comtois? Réponse demain soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.