15 avril 2021

CDB – Issy Paris : épingler un gros au tableau de chasse !!

C’est déjà la fin de la phase aller de la ligue Féminine de handball. Le CDB clôt cette première moitié d’exercice en recevant ce vendredi au palais des sports la formation d’Issy-Paris, vice championne de France en titre. Dijon qui reste sur un match nul à Toulon aurait pu l’emporter dans le Var et se réinstaller à la 6 ème place ex aequo. Cette occasion ratée, s’ajoutant à celle du match à Nantes oblige le CDB à rattraper ces points “perdus”. Pour atteindre l’objectif play-offs, il faut passer par des victoires sur des formations à priori plus fortes. Issy en fait partie et Dijon n’a plus trop de temps à perdre !!

 

 

Dijon doit gagner en régularité sur la durée d'un match pour espérer rivaliser avec les meilleurs © Nicolas GOISQUE/archives
Dijon doit gagner en régularité sur la durée d’un match pour espérer rivaliser avec les meilleurs © Nicolas GOISQUE/archives

Un match nul à Toulon n’est pas une contre performance en soi, mais vu la situation des dijonnaises et le scénario du match, on peut véritablement se dire que le CDB  a encore laissé passer des points précieux dans l’optique de son objectif de début de saison, la fameuse sixième place.

 

gagner en régularité

Le problème est que le championnat ne dure pas une éternité et qu’à mi-chemin les filles de Christophe Maréchal sont en retard sur leur tableau de marche. Plus ennuyeux, le scénario vécu à Toulon n’est pas une exception. Dijon avait également fait la course en tête durant les 3/4 du match à Nantes. Le CDB doit donc élever sa propension à rester performant sur l’ensemble d’une rencontre. Pour le moins, puisque des temps plus faibles sont inévitables, il faudrait au moins ne pas connaître de trous tel que celui vécu à Toulon (10 minutes sans le moindre but).

 

Il faudra être présentes d'entrée pour battre la gardienne internationale Armelle Attingre © Nicolas GOISQUE/archives
Il faudra être présentes d’entrée pour battre la gardienne internationale Armelle Attingre © Nicolas GOISQUE/archives

Etre là d’entrée

Face aux cadors du championnat, le CDB a le plus souvent dû s’épuiser à courir après le score. Laisser des formations comme Fleury, Metz et donc Issy s’échapper rapidement au tableau de marque c’est presque se condamner. Ces équipes sont armées pour gérer une avance ce que n’arrive justement pas à faire Dijon. Pour avoir une chance face aux vice-championnes de France, il faudra donc attaquer fort la rencontre avec une grosse agressivité défensive notamment pour espérer récupérer des munitions.

 

 

Issy Paris, du très costaud

On a souvent dit à propos des adversaires du CDB qu’ils pouvaient se reposer sur des stars (Chebah à Nîmes ou Lacrabère à Nice par ex). Le problème avec Issy c’est qu’il y en a plusieurs !!!.

Stine Oftedal est l'une des toutes meilleures joueuses de la ligue © Nicolas GOISQUE/archives
Stine Oftedal est l’une des toutes meilleures joueuses de la ligue © Nicolas GOISQUE/archives

De la toujours performante demi centre norvégienne Stine Oftedal à la canonnière monténégrine Marija Jovanovic en passant par la pivot Pernilla Wibe (Norvège toujours) ou la gardienne internationale française Armelle Attingre, Paris présente ce qui se fait de mieux quasiment sur toutes les lignes. Ce groupe de joueuses rompu aux exercices du haut niveau est secondé par plusieurs jeunes pousses prometteuses du centre de formation parisien. Bref Dijon ne devra pas compter sur les faiblesses de l’adversaire mais bien s’appuyer sur ses forces qu’on espère constantes durant 60 minutes !!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.