18 octobre 2019

Nîmes-DFCO (1-1) : Il y avait la place pour faire mieux

En déplacement du côté de Nîmes, pour le compte de la 12ème journée de Ligue 2, le DFCO devait réagir après s’être incliné à deux reprises contre Tours et Evian. Au terme d’un match intense et ouvert, les hommes d’Olivier Dall’Oglio n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul sur la pelouse des Costières (1-1). Les attaquants ont buté sur un Mathieu Michel des grands soirs.

 

Jordan Marié a réalisé une bonne performance à Nîmes. Crédit: Nicolas GOISQUE
Jordan Marié a réalisé une bonne performance à Nîmes. Crédit: Nicolas GOISQUE

Dijon connaît son premier moment difficile de la saison. En difficulté au niveau des résultats, le DFCO a aussi des difficultés à déployer son jeu. Un jeu simple fait de passes courtes et d’un pressing haut qui avait permis aux Dijonnais d’enchaîner six victoires de suite et de prendre la place de leader. Depuis quelques temps, les Bourguignons ont du mal à se trouver et à imposer leur jeu. A Nîmes, ce samedi, le DFCO a stoppé la série de deux défaites mais a poursuivi celle sans victoires alors qu’il avait les occasions pour l’emporter. Ce déplacement chez le dernier du championnat (Nîmes a débuté la saison avec huit points de pénalité) avait tout du match piège. Après un début de saison difficile, les Crocos n’ont perdu qu’à une seule reprise sur les cinq derniers matches.

Un début de match canon

Les attaquants dijonnais ont manqué d'efficacité. Crédit : Nicolas GOISQUE
Les attaquants dijonnais ont manqué d’efficacité. Crédit : Nicolas GOISQUE

Un affrontement qui avait déjà toute son importance pour le haut comme pour le bas. Et au lieu de voir un match fermé et crispé par cet enjeu, les deux formations ont joué et ont livré un match intense et engagé. Dès les premières minutes, l’intensité était présente. Pas de round d’observation et ce sont les Dijonnais qui se procurent les premières occasions. Diony a deux reprises ne trouvent pas la cadre (1e et 2e). Dans la foulée, Nîmes réagit et Barillon oblige Reynet à se coucher sur une frappe en demi-volée dans la surface (4e). Le début de match est fou, le ballon va d’un but à l’autre mais ce sont les locaux qui font mouche en premier. Sur une déviation de Mounié, Koura élimine Varrault dans la surface et trompe Reynet (1-0, 5e). Un but qui ne coupe pas les jambes des coéquipiers de Frédéric Sammaritano qui continuent à sauter le milieu de terrain pour trouver directement la profondeur et s’appuyer sur le jeu de tête de Tavares. La domination est dijonnaise mais l’efficacité n’est pas au rendez-vous. Diony, Tavares et compagnie se heurtent à un Mathieu Michel en état de grâce (8e, 11e, 34e, 40e). Après ce premier quart d’heure intense, Dijon baisse le pied et Nîmes reprend un peu la possession du ballon et a les opportunités pour doubler la mise. Mais les Nîmois manquent de précision dans le dernier geste (18e, 26e, 31e, 33e, 38e).

Comme Michel, Reynet a été décisif dans sa cage. Crédit : Nicolas GOISQUE
Comme Michel, Reynet a été décisif dans sa cage. Crédit : Nicolas GOISQUE

Michel en grande forme

Dijon ne veut pas être mené à la pause et pousse pour revenir au score. En roublard, Varrault dévie une frappe de Sammaritano et surprend Michel (1-1, 41e). Le DFCO ne s’arrête pas la et sollicite Michel. Le gardien nîmois sort deux claquettes de classe sur des frappes d’Amalfitano et de Diony. Les Dijonnais manquent d’efficacité et retournent au vestiaire sur ce score de 1-1. Le second acte est moins intense. Les deux équipes sont plus réservées et se livrent moins. A l’inverse du premier acte, Dijon pose davantage le ballon au sol et abuse moins du jeu long. Les occasions sont moins nombreuses alors que les imprécisions techniques, elles, sont plus présentes à cause de la fatigue. Vers l’heure de jeu, Reynet sauve son équipe d’un arrêt réflexe (59e) et Cordoval sauve sur sa ligne à la suite d’une frappe de Sammaritano (65e). Les Bourguignons ne se procurent des occasions que sur coup de pied arrêté dans cette fin de match. En face, il y a toujours un Mathieu Michel en feu, sortant toutes les tentatives dijonnaises (59e, 76e, 81e). Au final, Nîmes et Dijon se partagent les points. Un nul qui permet à Dijon de reprendre sa place de leader à la différence de buts. Mais au vue de la physionomie du match et du nombre d’occasions, le DFCO aurait pu repartir du Sud avec les trois points.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.