20 août 2019

CDB – Nîmes : Gagner pour maintenir la flamme

Après la défaite incontestable face à Issy Paris, le coach dijonnais Christophe Maréchal avait été très clair : “Si l’on ne bat pas Nîmes, la semaine prochaine, on pourra dire adieu à notre objectif de 6ème place”. Très amer après la prestation de ses joueuses face à Stine Oftedal et sa bande, le technicien bourguignon espère évidemment une réaction face aux gardoises qu’il juge plus fortes que les parisiennes. C’est dire si Dijon devra montrer autre chose que lors de sa dernière prestation, et principalement dans l’état d’esprit.

 

Dijon devra être irréprochable sur l'état d'esprit© Nicolas GOISQUE/archives
Dijon devra être irréprochable sur l’état d’esprit© Nicolas GOISQUE/archives

Actuellement 9ème et avant dernières avec 14 points , les Dijonnaises sont à trois longueurs de cette fameuse sixième place. Peu et beaucoup à la fois alors que débute la phase retour avec cette rencontre face à Nîmes. Dijon n’a plus le choix : vaincre ou en passer par les play-downs.

 

Montrer autre chose

c’est anormal de commencer un match déterminant pareillement. Il y a trop de non concentration, on n’est pas dans l’état d’esprit ou on devrait être sur ce genre de rencontres. Si on perd contre Nîmes la semaine prochaine on ne sera pas en play-offs, c’est sur”. Christophe Maréchal a le mérite de la franchise. Sans nommer de joueuse en particulier il a fustigé l’état d’esprit du début de match et le niveau de sa base arrière en attaque: “la base arrière n’est pas bonne aux tirs. .Individuellement il y a des joueuses qui ne sont pas au niveau.

C Maréchal attend un sursaut de sa base arrière(© Nicolas GOISQUE/archives)
C Maréchal attend un sursaut de sa base arrière(© Nicolas GOISQUE/archives)

Elles sont très très loin du niveau qu’on attend d’elles !! “. On fait confiance au coach dijonnais pour avoir dit clairement les choses aux intéressées. A elles de prouver face à Nîmes qu’elles sont capables d’élever leur niveau de jeu et d’aller chercher la victoire comme Besançon l’avait fait en début octobre . Léa Terzi, pointait elle la défense en début de match : ” on n’y était pas, on prend 16 buts en une mi-temps, c’est pas notre défense ça !!” On l’aura compris il faut quasiment faire tout l’inverse de ce que l’on a vu face à Issy Paris !!

 

Nîmes à sa place

Avec 19 points et une quatrième place, Nîmes se situe juste derrière le trio Fleury, Metz, Issy. Battus par Fleury et Metz les gardoises se sont également inclinées à Besançon et on fait match nul face à Issy chez elles et en déplacement à Toulon. C’est une formation bien armée et qui dispose avec Mouna Chebbah, d’une joueuse hors norme qui met souvent Dijon en difficulté.

Dijon devra retrouver ses vertus défensives d'entrée de match et ne pas attendre une mi-temps  © Eric BONTEMPS/archives
Dijon devra retrouver ses vertus défensives d’entrée de match et ne pas attendre une mi-temps © Eric BONTEMPS/archives

Les gardoises viennent de s’incliner mercredi de justesse à Fleury (31-30) mais Dijon ne doit en aucun cas miser sur une possible fatigue. Avec des joueuses rompues au très haut niveau comme les internationales, Claudine Mendy, Blandine Dancette, Camille Ayglon ou Julie Goiorani mais aussi les slovènes Nina Jericek et Maja Son ou la polonaise Monika Maliczkiewicz, Nîmes a tout ce qu’il faut pour jouer les premier rôles. Et si Dijon veut les play-offs, il faut épingler ce genre d’équipes à son tableau de chasse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.