19 septembre 2020

48ème cross d'Arnay le Duc : quelle belle édition !!

Une météo splendide, un succès retentissant avec 2000 participants, une organisation parfaitement rodée de la part de l’association omnisports Arnetoise emmenée par Jean Maurice Ponnelle et voilà une journée de cross parfaitement réussie. Un public nombreux a assisté aux 16 courses de la journée dont les deux principales élites femmes et hommes ont été dominées par les athlètes africains sans que les locaux ne déméritent. 
 
TOUTES LES PHOTOS DE TOUTES LES COURSES ICI
 
Le cross d’Arnay va doucement sur ses 50 ans et il se porte fort bien comme en témoigne cette splendide édition 2015, la 48ème. Des baby aux élites en passant par toutes les catégorie d’âges,  par le cross découverte ou le speed cross, il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les niveaux de pratique au tour de l’étang Fouché.
 

de très nombreux jeunes ont © Nicolas GOISQUE/www. Focale.infoparticipé à la journée
de très nombreux jeunes ont © Nicolas GOISQUE/www. Focale.infoparticipé à la journée

Le cross découverte, occasion pour certains de s'amuser !! © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info
Le cross découverte, occasion pour certains de s’amuser !! © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info

 
10 courses jeunes
Depuis le baby cross accessible dès 5 ans jusqu’à la catégorie cadet, ce sont 10 courses (et même 11 si l’on divise cadet et cadettes) qui sont proposées aux jeunes. Et le succès est là. Quasiment tous les départs se font à plus de 100 concurrents. On veut courir à Arnay et l’on vient parfois d’assez loin pour cela. l’enthousiasme des concurrents est évident et les bagarres pou le podium parfois féroces. Vous retrouverez tous les résultats de ces courses jeunes dans le lien résultat ci-dessous.
 
Fabien Palcau a impressionné son monde © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info
Fabien Palcau a impressionné son monde © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info

Fabien Palcau impressionnant
Les choses très sérieuses ont débuté en milieu d’après midi avec la course réservée aux catégories juniors et masters hommes. Le plateau était déjà très intéressant avec des athlètes champion de France et sélectionnés français comme Fabien Palcau (Dijon Université Club) ou l’alsacien Baptiste Mischler (Brumath) côté junior et le Semurois Régis Raymond ou le Maconnais François Dufresne chez les masters. On a pas été déçu avec un beau mano à mano entre Palcau et Mischler deux tour durant, le Dijonnais faisant parler sa pointe de vitesse sur les 400 derniers mètres pour s’imposer battant au passage en 16’27” le record junior de l’épreuve détenu jusqu’alors par Antoine de Wilde le Nivernais, une référence. Comme pressenti Régis Raymond s’impose lui chez les masters en 17’51” avec une 5ème place au scratch.
 
Aurélie Gauthier termine pre© Nicolas GOISQUE/www. Focale.infomière Bourguignonne
Aurélie Gauthier termine pre© Nicolas GOISQUE/www. Focale.infomière Bourguignonne

Susan Kipsang Jeptooo a fait cavalier seul © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info
Susan Kipsang Jeptooo a fait cavalier seul © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info

 
Elites femmes : Susan Kipsang Jeptooo sans rivale
Chez les élites on attendait comme chaque année les athlètes africaines mais aussi par exemple Ophélie Claude  Boxberger, lauréate il y a deux ans. De fait la kényane Kipsang Jeptooo (Athlé St julien 74) a pris les affaires en main d’entrée et a creusé petit à petit un écart irrémédiable pour s’imposer en solitaire en 18’17”. Elle relègue sa compatriote Mercyline Jeronoh (ASPTT Annecy)  à plus de 30 secondes. Cette dernière aura eu maille à découdre avec la Lyonnaise Anne Sophie Vittet (Entente Sud Lyonnais) tandis qu’Ophélie Claude Boxberger finissait 4ème. Côté bourguignon c’est Aurélie Gauthier (AC Chenôve ) qui prend la meilleur place 11ème en 20’32”, Mélanie Lustremant (Dijon UC) est 14ème en 21’27”. Belle performance également des vétérantes Annie Troussard (Hauteville les Dijon) et Fettouma Brelaud (AC Chenôve) respectivement 16ème et 18ème en 21’38” et 21’47”. La chenevelière Karielle Dubief rentre aussi dans le top 20, 19ème en 21’49”.
 
Elites hommes : Cheruiyot au sprint
Si c’est également un kényan qui s’impose chez les hommes, les affaires furent bien moins simples que chez les féminines. Ils se présentaient en effet à trois pour un sprint final en bout de la dernière ligne droite. Cheruiyot (Entente Sud Lyonnais) s’imposant de 2 petites secondes sur l’Ethiopien  Masha Haile (Clermont Athlétisme Auvergne) qui coiffait lui d’une seconde son camarade de club Timothée Bommier ( 22’59”, 23’01” et 23’02” pour le podium ).
Paul Llaire n'a pu soutenir l'allure en fin de course © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info
Paul Llaire n’a pu soutenir l’allure en fin de course © Nicolas GOISQUE/www. Focale.info

Longtemps dans le groupe de tête Paul Lalire (AC Chenôve) a explosé sur la fin. Il termine néanmoins premier bourguignon, à la 5ème place en 23’27”. L’espoir Dijonnais Alexis Miellet (DUC) est pour sa part 7ème en 23’54” 4 place devant son coéquipier duciste Emmanuel David (11ème en 24’24”). Autre bourguignon dans le top 20, Antoine Gallo (EA Le Creusot), 16ème en 24’48”.
Voila la saison de cross bien lancée, certains des athlètes présent seront en lice dans 10 jours du côté de Gujan Mestras pour tenter de décrocher une sélection pour les championnats d’Europe.
TOUS LES RESULTATS DE LA JOURNEE ICI
 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.