29 septembre 2020

JDA – Nancy : Trouver un moyen de dompter les Couguars

Habituée aux premiers rôles en début de saison, la JDA n’est désormais plus que l’ombre d’elle-même. Onzièmes au classement, elle affiche aujourd’hui un bilan négatif (3v – 4d) après sa nouvelle défaite sur le parquet du promu Antibes, la semaine dernière (74-63). Elle devra faire de son mieux contre le SLUC ce soir au Palais des Sports pour le compte de la 8ème journée de Pro A, histoire de ne pas sombrer dans la crise.

 

Étonnant début de saison que celui de la JDA… Leaders après trois matchs parfaitement maîtrisés au cours desquels les qualités individuelles des joueurs et la force du collectif avaient été mis en valeur, les Dijonnais ne parviennent plus à reproduire cette qualité de jeu. Pire, à mesure que les rencontres se succèdent, leur place au classement chute irrémédiablement.

Actuellement onzièmes, ils affrontent ce soir une équipe de Nancy qui elle se relève progressivement. Après avoir concédés sept défaites consécutives en Pro A, les Nancéiens l’ont emporté pour la première fois de la saison en championnat contre … le champion en titre, Limoges (58-54). Après avoir lancés leur saison avec un succès contre le club belge de Charleroi en Eurocoupe (67-63) quelques jours plus tôt.

 

C.J. Williams porte la JDA dans cette période mi-figue mi-raison. ©Nicolas GOISQUE
C.J. Williams porte la JDA dans cette période mi-figue mi-raison. ©Nicolas GOISQUE

Un cruel manque offensif

C’est une constatation que tout individu (connaisseur ou non) regardant un match de la JDA fera. Les Dijonnais ne marquent pas assez de points et ne sont pas suffisamment en réussite pour pouvoir dominer leurs matchs comme ils le faisaient le mois dernier. La preuve par les chiffres, s’ils ont inscrit 82 points de moyenne au cours des trois premiers matchs, cette moyenne est descendue à 66 sur les quatre dernières rencontres.

Plusieurs facteurs peuvent être mis en avant et des carences dans le jeu dijonnais se doivent d’être pointées. On le répète depuis plusieurs semaines maintenant, la précision au shoot des Bourguignons est devenue quasi-catastrophique. Eux qui étaient si performants dans ce domaine en début d’exercice n’y arrivent plus. Le week-end dernier à Antibes, ils ont fini le match à moins de 37%, c’est trop peu.

Autre problème, certains cadres sont en difficulté et ne sont tout simplement plus dedans. Si C.J. Williams semble surnager dans l’effectif côte-d’orien, des éléments comme Ryan Brooks (0 pts, 0/5 contre Villeurbanne) ou Myles Hesson (2/12 au shoot contre l’ASVEL, 0 pts à 0/6 contre Antibes) démontrent à eux seuls le malaise qui s’est emparé du vestiaire de la JDA.

 

Ryan Brooks est un peu plus en difficultés depuis quelques matchs. ©Nicolas GOISQUE
Ryan Brooks est un peu plus en difficultés depuis quelques matchs. ©Nicolas GOISQUE

Attention aux Couguars revanchards !

En crise après un début de saison catastrophique puisqu’il a enchaîné une série de dix défaites de suite (!), le SLUC s’est finalement souvenu qu’en ayant une défense solide, il serait surement plus facile de gagner. Parce que sur les six premiers matchs de championnat, les Nancéiens ont encaissé plus de 90 points de moyenne. Difficile dans ce cas d’espérer l’emporter contre des équipes comme Nanterre, Gravelines ou l’ASVEL.

Opposés au double champion de France en titre, le CSP Limoges, ils ont pourtant prouvé qu’ils savaient encore comment contrarier les plans des joueurs offensifs adverses. Un Mark Payne moins décisif qu’à l’accoutumée avec 11 points (à 3/7), un Matt Gatens bien maîtrisé (8 pts à 3/5) et un Léo Westermann totalement étouffé (0 pts à 0/5). Malgré les 18 points d’Ali Traoré, le CSP n’a inscrit que 54 unités et les Couguars ont remporté leur premier match de Pro A de la saison.

 

Ce soir match opposant la JDA Dijon au SLUC Nancy sera à suivre sur Dijon-sportnews à partir de 20h en direct du Palais des Sports de Dijon.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.