4 décembre 2020

Veyle-Saône-DFCO (0-9) : Dijon n’a pas fait dans la dentelle

Pour son entrée en lice en Coupe de France, le DFCO s’est largement imposé sur la pelouse de l’équipe de PHR, Veyle-Saône (0-9). Avec ce succès, les hommes d’Olivier Dall’Oglio poursuivent leur route en Coupe de France.

 

Wesley Saïd a réussi un doublé © Nicolas GOISQUE/archives
Wesley Saïd a réussi un doublé © Nicolas GOISQUE/archives

Pour le moment, les Coupes réussissent bien au DFCO. Après s’être qualifiés pour les huitièmes de finale de Coupe de la Ligue, les Dijonnais ont brillamment réussi leur entrée en lice en Coupe de France sur le terrain de Peronnas contre  Veyle-Saône. Avant la rencontre, Olivier Dall’Oglio avait prévenu ses joueurs “Je serais très observateur du comportement et de l’investissement des joueurs. C’est un match piège par excellence, même si l’écart est assez important. Il ne faut rien prendre à la légère. Tous les matchs sont à prendre en considération. On ne va pas arriver sur le terrain en faisant le paon”. Dès l’entame de la rencontre, Dijon montre qu’il n’est pas venu les mains dans les poches. Les coéquipiers de Wesley Saïd affichent leur maîtrise d’entrée. Rapidement, les Dijonnais trouvent la faille et prennent les commandes de la partie grâce à un but contre son camp d’Aldo Mainfroi (0-1, 4′). Nettement au-dessus dans tous les compartiments du jeu, Dijon met de l’intensité et domine largement les débats. De retour après trois mois d’arrêt pour blessure, Pierre Lees-Melou double la mise peu avant le quart d’heure de jeu d’une reprise de volée au second poteau (0-2, 11′).

Olivier Dall'Oglio a aimé la maîtrise de son équipe © Nicolas GOISQUE/archives
Olivier Dall’Oglio a aimé la maîtrise de son équipe © Nicolas GOISQUE/archives

Le triplé pour Lees-Melou

En menant de deux buts, Dijon a déjà un pied et demi au tour suivant. Au quart d’heure de jeu, Christopher Jullien semble définitivement plier la rencontre en marquant de la tête sur un corner de Jessy Benet (0-3, 15′). Le DFCO a la main-mise sur le match et Veyle-Saône est sonné. Derrière, la bande à Olivier Dall’Oglio déroule. La supériorité technique et tactique prend le pas sur la fougue des Bressans. Les buts s’empilent, Lees-Melou, Benet puis Saïd porte le score à 6-0 à la mi-temps. Après avoir remporté le premier set, Dijon continue de dominer. La rencontre est longue pour les locaux qui se battent toujours avec du coeur et de la détermination. Malheureusement, la défense bressanne est toujours mise à mal et l’écart ne cesse de gonfler. Saïd s’offre un doublé (57′) alors que Lees-Melou (78′) réussit lui le coup du chapeau. Entre les deux Thiam avait marqué son petit but (60′). Au final, la qualification des Bourguignons est logique et a ravi l’entraîneur dijonnais, Olivier Dall’Oglio : “On a bien entamé le match. Cela nous a permis de se le simplifier . L’idée était d’éviter cartons et blessés. J’ai apprécié la maîtrise de l’équipe dans ce genre de match qui peut être piège” a-t-il déclaré sur le site internet du club.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.