10 août 2020

DFCO Féminin-TFC (2-0) : Une victoire pénible mais précieuse

Face à des Toulousaines coriaces, les joueuses du DFCO ont dû batailler pour l’emporter ce dimanche pour le compte de la 9ème journée de deuxième division. Les filles de Samuel Riscagli confortent leur troisième place et enchaînent une septième victoire de suite en championnat.

TOUTES LES PHOTOS DU MATCH ICI

 

Dijon s'est montré solide et n'a pas encaissé de buts. Crédit: Nicolas GOISQUE
Dijon s’est montré solide et n’a pas encaissé de buts. Crédit: Nicolas GOISQUE

Les semaines se suivent et se ressemblent pour les filles du DFCO. Après avoir remporté six matches de suite, les coéquipières de Laura Bouillot affrontaient, ce dimanche aux Poussots, le Toulouse Football Club. Une équipe solide qui joue également les premières places. Une confrontation directe que devaient remporter les Dijonnaises pour affirmer leur envie de jouer les premiers rôles. C’est chose faite mais dans la douleur. Comme la semaine dernière sur le terrain du Puy-en-Velay, Dijon a dû se montrer patient. Mais la première période fût vraiment pénible pour les Dijonnaises. Passes manquées, manque de mobilité, manque de profondeur et de spontanéité. Dijon fonctionnait à l’envers et était embêté par le pressing tout terrain des cinq milieux toulousaines. En difficulté dans le jeu, les joueuses de Samuel Riscagli étaient encore sous le choc après les attentats de vendredi soir : “On a eu une première mi-temps compliquée car on était encore sous le coup de l’émotion. Il y avait beaucoup d’émotion dans le vestiaire en solidarité avec Adeline Rousseau qui a perdu un proche. Booster des filles qui ont les larmes aux yeux ce n’est pas évident. Mais elles ont su trouver des ressources”. Malgré ces difficultés, c’est bien Dijon qui se procure la meilleure occasion de ce premier acte. Sur le côté gauche, Ludivine Bultel centre fort devant le but. Maud Serrano, seule au second poteau, n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but mais elle manque l’immanquable (11′).

Bultel a marqué le second but dijonnais sur un coup franc direct. Crédit: Nicolas GOISQUE
Bultel a marqué le second but dijonnais sur un coup franc direct. Crédit: Nicolas GOISQUE

Du mieux en seconde période

Ce sera le seul frisson de ces quarante cinq premières minutes. “A la mi-temps, on ne leur est pas rentré dedans. On a préféré les rassurer et elles avaient besoin de ça. On a vu une autre équipe de Dijon en seconde période”. Au retour des vestiaires, Dijon revient avec d’autres intentions. Même si c’est Toulouse qui manque de peu l’ouverture du score mais Massibot remporte son duel avec Castera (46′). Mieux dans l’utilisation du ballon, le DFCO parvient à trouver plus d’espaces et arrive à enchaîner. Sur un bon ballon en cloche de Bouillot par-dessus la défense toulousaine, Pacaud reprend de volée et trompe Hernandez (1-0, 60′). Ce but libère les Dijonnaises qui maîtrisent la rencontre. Désormais, le TFC se livre plus et laisse des espaces. Mais Dijon n’arrive pas à en profiter pour marquer le but du break (63′, 74′). Il faut attendre la fin de match et la mauvaise appréciation de Hernandez sur un coup franc lointain de Bultel pour que le DFCO se mette définitivement à l’abri. Une septième victoire de suite obtenue dans la douleur qui n’a pas totalement ravi l’entraîneur dijonnais : “On reste invaincu à domicile, on n’a pas pris de buts aujourd’hui et c’est important. On envoie un message à tout le monde : on ne vient pas gagner à Dijon et on est solide. Malgré tout, on a eu des passages à vide. Je ne suis pas totalement satisfait de la manière de jouer des filles aujourd’hui.  On a quand même montré autre chose en seconde période”. Dijon poursuit sa route mais jusqu’où vont-elles aller ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.