21 septembre 2020

Belle réaction du DBHB à Pontault Combault

Après la “claque” reçue face à Saran la semaine dernière, et devant la densité en haut de classement de la Pro D2, il était fortement recommandé au DBHB de relever la tête et de l’emporter à Pontault-Combault, un adversaire direct. Après une première période serrée, Dijon a su élever son niveau de jeu , notamment en défense pour finalement se détacher petit à petit et ramener une victoire (27-33) qui fait du bien au classement et pour la confiance.

 

7/9 pour Pierrick Naudin toujours précieux © Eric Bontemps
7/9 pour Pierrick Naudin toujours précieux © Eric Bontemps

En recollant immédiatement à un point du leader Billère, une semaine après avoir perdu sa place de leader, le DBHB s’évite de se mettre à cogiter, de se faire légèrement distancer, et de tomber sous les coups du doute et de la pression. Cette prestation à Pontault est donc tout bonus.

 

Première mi-temps serrée et tendue

L’enjeu de la rencontre était important pour les deux formations, le perdant risquant de décrocher quelque peu du gros wagon de tête. Marc Poletti débloque le score après 3 minutes de disette. Puis durant une demi-heure les deux équipes vont se rendre coup pour coup. Le plus souvent c’est le DBHB qui fait la course en tête. Après avoir pris 3 longueurs d’avance (4-7, 13′) avec Naudin, moins ciblé que la semaine dernière ou Poletti, Dijon se fait rejoindre en 5 minutes (9-9,18′).

Ante Kuduz a scoré à 10 reprises  © Eric Bontemps
Ante Kuduz a scoré à 10 reprises © Eric Bontemps

Dès lors l’écart ne dépassera plus un but, Pontault égalisant systématiquement après les buts dijonnais . A la mi-temps c’est le stand by (15-15, 30′). “C’était tendu” admet Samuel Pecaud, l’entraîneur adjoint dijonnais, “On est tout le temps devant et on finit à 15-15 avec une attaque efficace mais une défense perméable

 

Dijon s’échappe peu à peu

La défense, un secteur que les Dijonnais ont particulièrement travaillé cette semaine après la faillite totale de ce secteur en seconde période face à Saran: “ On a beaucoup travaillé sur la Défense et les duels car on savait que Pontault avait beaucoup de joueurs performants dans ce secteur” raconte Miroslav Rac.  En seconde période, Jackson Richardson et le Staff dijonnais décide une défense alignée. Cette dernière se montre plus efficace et permet de régler quelques soucis défensifs. Durant 10 minutes le score reste serré, Vranic et Tchitombi pour les locaux répondant notamment à un Kuduz en forme au tirs (10/16 au final) (23-23,40′).

Le réajustement défensif en seconde période a permis aux dijonnais d'être plus performants dans ce secteur © Eric BONTEMPS
Le réajustement défensif en seconde période a permis aux dijonnais d’être plus performants dans ce secteur © Eric BONTEMPS

Le DBHB n’encaissera dès lors plus que 4 buts en 20 minutes alors que les gardiens ne sont pas particulièrement performants (3 parades pour Mansuy-fèvre et autant pour Mai), c’est dire la performance défensive finale. Et comme l’attaque continue de bien fonctionner avec Naudin lui aussi en verve ( 7/9) et une base avant très efficace (11/14), Dijon obtient donc une belle victoire au final (27-33, 60′). Un succès qui permet aux dijonnais d’être dans les temps par rapport à leur objectif minimum : les play-offs d’accession.

 

 

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.