19 septembre 2020

La JDA tranquille face à Cholet (68-43)

10 ème journée du Championnat de France de ProA, la JDA Dijon Basket recevait une équipe de Cholet en plein doute qui restait sur 6 défaites d’affilée. Dijon ne s’est pas fait prier pour renvoyer les Choletais à leurs études (68-43, score final). Dans le coup jusqu’à la pause les visiteurs ont craqué progressivement pour exploser sur la fin. Laurent Buffard, le coach de Cholet, parlera même de “faute professionnelle” à propos de la seconde mi-temps livrée par son équipe. Dijon, quant à lui, continue son bon parcours à domicile et se rassure avant d’entamer un mois de Décembre des plus éprouvants (5 matchs en 17 jours).

 

La JDA prend les commandes

Cholet fait pourtant jeu égal d’entrée avec les Dijonnais. Anthony Goods et Murphey Holloway sont plutôt adroits (10-8, 6e). Laurent Legname recadre plusieurs fois ses hommes demandant plus de défense, à l’image de cet échange musclé entre le technicien Dijonnais et Myles Hesson. L’entrée de Kevin Dinal est bénéfique pour Dijon qui repasse devant à la faveur d’un and one de son jeune poste 4 (15-13, 8e). David Holston trouve  C.J Williams dans le corner, et la JDA bien que maladroite, est devant après 10 minutes (19-15, 10e).

C.J Williams a retrouvé son adresse dans le dernier quart-temps (crédit : Nicolas Goisque)
C.J Williams a retrouvé son adresse dans le dernier quart-temps (crédit : Nicolas Goisque)

Cholet fait illusion

Les Choletais, par l’intermédiaire du musculeux intérieur Holloway, recollent rapidement (19-19, 22e). J.P Prince inscrit quant à lui 5 points de rang et Dijon se retrouve mené (21-24, 16e). Les maladresses s’enchaînent des deux côtés et Legname décide de donner du temps de jeu à Dinal déjà intéressant en première période, en lieu et place d’un Hesson pas vraiment dans un grand soir. L’ancien joueur de Souffelweyersheim et de Blois inscrit 5 points de rang qui relancent la machine Dijonnaise (26-24, 18e). Jacques Alingue ajoute 2 points juste avant la mi-temps et la JDA rentre aux vestiaires légèrement en tête, non sans mal (28-24, 20e).

La JDA accélère puis déroule

Au retour des vestiaires Williams et Tayler Cain creusent déjà un petit écart (33-24, 22e). Cholet est en souffrance et fait preuve d’une grande maladresse, mais Dijon manque également de justesse pour terminer ses actions à l’image de Hesson puis Alingue qui n’arrivent pas à scorer sous le cercle. A 10 min du terme, l’écart s’est stabilisé (43-34, 30e).

Tayler Cain n'a pas ménagé sa peine des deux côtés du terrain (crédit : Nicolas Goisque)
Tayler Cain n’a pas ménagé sa peine des deux côtés du terrain (crédit : Nicolas Goisque)

 

Cain fait un chantier dans la raquette et fait parler sa technique pour terminer les actions (49-38, 32e). Il faut attendre cette 32 ème minute pour voir Ryan Brooks inscrire son premier panier du match côté Dijonnais. Cholet ne trouve plus de solutions et se heurte à une bonne défense de la JDA. Derrière Williams retrouve son adresse à longue distance et l’écart gonfle (54-38, 35e). Holloway est bien contenu par Cain dans la raquette. Williams s’occupe de tout et inscrit 5 points de rang pour les locaux (59-40, 38e). La JDA s’applique pour bien finir le match après une première période très moyenne. Marc Judith profite du laxisme de Cholet pour clôturer la marque à 3 points (68-43).

 

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.