24 septembre 2020

Beaune-Stade Dijonnais (26-17): Un premier faux pas pour le Stade

En déplacement sur la pelouse de Beaune, le Stade Dijonnais s’est incliné pour la première fois de la saison à l’occasion de ce derby (26-17). Dijon est tombé sur une équipe beaunoise vaillante et combative.

Retrouvez aussi les photos de la rencontre ICI

 

Beaune a dominé au niveau de la mêlée. Crédit: Nicolas GOISQUE
Beaune a dominé au niveau de la mêlée. Crédit: Nicolas GOISQUE

Un derby est un match bien particulier, l’engouement, le résultat et la pression sont plus importants que pour un match classique. Une pression qui a sans doute quelque peu inhibé les joueurs dijonnais au cours de cette rencontre. Durant ces quatre vingt minutes de jeu, les hommes de Laurent Bonventre ont affiché un déchet technique inhabituel. Les pertes de balle, les mauvaises passes et les fautes de mains se sont accumulées tout au long de la partie. Ces erreurs ont empêché les Stadistes d’imposer leur jeu et de prendre le dessus dans ce match. Mais cette défaite ne se résout pas uniquement aux erreurs dijonnaises. En face, il y avait un adversaire qui a livré une partie solide. Les Beaunois se sont montrés plus conquérants et se sont plus lâchés. Malgré la rapide ouverture du score de Rabago sur une pénalité (0-3, 3e), les protégés de Sébastien Magnat ont mis beaucoup d’intensité et d’agressivité que ce soit défensivement ou offensivement. Les Beaunois poussent en phase de conquête et obligent les Dijonnais à reculer un peu plus. Dominateur au niveau des touches et des mauls pénétrants, le CSB refait rapidement son retard. Artero répondant à la pénalité de Rabago (3-3, 12e). Beaune continue de mettre la pression sur la défense dijonnaise.

Dijon a été mieux en seconde période mais ça n'aura pas été suffisant. Crédit: Nicolas GOISQUE
Dijon a été mieux en seconde période mais ça n’aura pas été suffisant. Crédit: Nicolas GOISQUE

Une bonne réaction, en vain

Sur une nouvelle touche, les locaux prennent le dessus et poussent pour aller inscrire un essai collectif que Artero transforme (10-3, 20e). Dijon vit une première période difficile et reste dans le match grâce aux pénalités (10-6, 35e). Le premier acte se conclut sur un nouveau coup de pied d’Artero (13-6, 38e). Au retour des vestiaires, le scénario reste le même, Beaune occupe mieux le terrain et le Stade continue de commettre des fautes. Les Beaunois débutent la deuxième période avec un drop d’Ormson et une pénalité d’Artero (19-6, 46e). Alors que son équipe est dans le dur, Laurent Bonventre décide de faire rentrer du sang neuf et cela fait du bien. Les coéquipiers d’Andréa Rabago arrivent à mieux tenir le ballon dans les phases de conquête et mettent un peu plus de vitesse dans leur jeu. En cinq minutes, l’ouvreur dijonnais passe deux pénalités qui permettent aux Stadistes de revenir à un essai de Beaune (19-12, 64e). Dijon est mieux et met la pression sur son adversaire. C’est à ce moment du match que le CSB décide de se mettre à l’abri. Bosca intercepte une passe de Nava au niveau de la ligne médiane et va aplatir en solo (26-12, 72e). Un essai qui fait mal aux Dijonnais car il arrive contre le cours du jeu. En fin de match, le Stade parvient tout de même à inscrire un essai par l’intermédiaire de Genest qui marque sur le petit côté (26-17, 80e).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.