19 septembre 2020

Basket Fauteuil : la JDA ne doit plus perdre le nord

Minés par une série de cinq défaites de suite, les Dijonnais abordent leur déplacement à Lille, ce samedi à 19h, avec l’objectif de se remobiliser. La tâche s’annonce ardue, mais pas impossible.

 

« Un étranger qui vient dans le Nord pleure deux fois. Quand il arrive et quand il repart. » La JDA, elle, aimerait autant donner tort au dicton popularisé par le film Bienvenue chez les Ch’tis et repartir de Lille avec le visage décoré d’un large sourire. Celui de la satisfaction qu’entraîne une victoire, celui de l’ivresse des paniers, de l’effort collectif, du plaisir, de la joie.

Un champ lexical que la bande à Willem Laure a malheureusement abandonné depuis plusieurs semaines maintenant. 8eme sur 11, avec un match de plus que deux de ses poursuivants, Dijon regarde vers le bas du classement de Nationale 1B.

Guillaume Legendre : “Un match à l’extérieur va peut-être nous permettre de joueur un peu plus libéré qu’à domicile.”

Le capitaine Guillaume Legendre et ses coéquipiers en sont à cinq défaites d’affilée, la dernière en date étant la semaine passée, à domicile contre Strasbourg (46 – 70). Un lourd revers qui illustrait une nouvelle fois les carences d’un groupe jeune, encore trop inexpérimenté pour rivaliser pleinement avec quelques équipes bien rodées. Le LUC Handibasket  en fait partie.

Pourtant, l’ailier-shooter veut y croire : “Lille, c’est une belle équipe. Elle a cependant perdu deux joueurs forts à l’intersaison, ce qui la rend plus à notre portée. Un match à l’extérieur va peut-être nous permettre de joueur un peu plus libéré qu’à domicile.”

Révolte collective

l'adresse dijonnaise a été catastrophique en début de match © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info
Dijon ne sera pas favori contre Lille mais espère un déclic – © Nicolas GOISQUE/www.Focale.info

Dans la salle du flambant neuf collège Lille-Moulins, il faudra en tout cas une bonne dose d’insouciance et d’adresse pour venir à bout du troisième au classement. Lille présente un bilan équilibré, avec trois victoires et trois défaites. Rien d’insurmontable donc, surtout si la JDA se met en confiance rapidement. Samedi dernier, l’entame catastrophique avait condamné d’entrée les joueurs côte-d’oriens. Le duo LordelWei avait toutefois réussi à redonner du peps à une équipe sur courant alternatif, mais ce n’était pas suffisant.

Guillaume Legendre, qui avait appelé à une remise en question collective quant à l’investissement aux entraînements et aux matchs, espère en tout cas un déclic. En terre nordiste, où l’hospitalité est aussi répandue qu’appréciée, il faudra agir – le temps d’une soirée – non pas en goujat mais en compétiteur : éviter toute amabilité et amorcer une révolte collective. Il serait temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.