21 septembre 2020

Paris Levallois-JDA (75-89): De la maîtrise et de la solidité

En déplacement sur le parquet du Paris Levallois, la JDA Dijon Basket s’est imposée au terme d’une partie aboutie et maîtrisée. Dominateur du début à la fin, Dijon n’a jamais été inquiété par la formation parisienne.

 

Axel Julien a marqué 17 points. ©Nicolas GOISQUE
Axel Julien a marqué 17 points. ©Nicolas GOISQUE

Dijon enchaîne. Après deux succès de suite contre Pau-Lacq-Orthez et Cholet, la Jeanne a poursuivi sa série de victoires ce vendredi soir en ouverture de la 11e journée de Pro A. En déplacement sur le parquet d’un Paris Levallois en difficulté, la JDA Dijon Basket a affiché une supériorité et une maîtrise totale du début à la fin. Notamment grâce à un trio Cain-Jullien-Hesson en grande forme, 59 points à eux trois, Dijon a pu égaler son meilleur total de points de la saison. Dès les premières minutes, la main mise dijonnaise se fait sentir. Rapidement Hesson et Cain lancent Dijon sur orbite et donnent sept longueurs d’avance à la Jeanne (0-7, 2e). Une avance que Paris ne rattrapera jamais et qui ne va cesser d’augmenter . Au cours de ce premier quart temps, la JDA profite de la maladresse aux shoots de son adversaire. Avec un Hesson en feu et une défense solide, l’écart ne cesse de se creuser et ce malgré une réaction parisienne en fin de premier quart (15-25, 10e).

 

Laurent Legname a du apprécier la prestation de ses joueurs. Crédit: Nicolas GOISQUE
Laurent Legname a du apprécier la prestation de ses joueurs. Crédit: Nicolas GOISQUE

Dijon maîtrise

Un scénario qui se répète une fois, deux fois et trois fois. La montée en puissance dijonnaise de ces dernières semaines se confirme notamment sur le plan défensif. Les coéquipiers de David Holston se montrent intraitables et prennent le dessus sur les Parisiens. Grâce à deux premiers quart de qualité, les Bourguignons possèdent plus de 10 longueurs d’avance à la pause . Une avance au tableau d’affichage qui permet aux Dijonnais de jouer tout en maîtrise et d’aborder la deuxième partie avec beaucoup de confiance. Paris n’y arrive pas et subit la domination côte d’orienne. Dans le troisième quart temps, Hesson continue de faire le show à trois points et enfile les paniers (37-55, 24e). L’écart double de volume à la fin du troisième quart passant de dix à vingt points (53-73, 30e). Le dernier quart est identique au reste de la partie : Paris est en difficulté au shoot, Dijon est solide et domine aux rebonds offensifs et défensifs. Le match se termine sereinement et tranquillement pour Dijon, qui perd tout de même Cain à la suite d’une cinquième faute personnelle. Même si cela ne change rien à la bonne prestation des Dijonnais ce vendredi soir.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.