24 septembre 2020

OM-DFCO Féminin (1-0): Une défaite frustrante

C’était le choc de cette 11e journée de deuxième division féminine entre l’Olympique de Marseille et le DFCO féminin. Au terme d’une partie intense et de haut niveau, les filles de Samuel Riscagli se sont inclinées d’un petit but face à l’OM, de quoi avoir des regrets.

 

Adeline Rousseau et la défense dijonnaise ont craqué une seule fois sur penalty. Crédit: Nicolas GOISQUE
Adeline Rousseau et la défense dijonnaise ont craqué une seule fois sur penalty. Crédit: Nicolas GOISQUE

Restant sur une série de neuf victoires consécutives, les joueuses du DFCO se sont hissées à la deuxième place et se sont offert un véritable choc face au leader phocéen. Au stade Roger-Lebert, les deux formations ont livré un véritable match de haut niveau avec tous les ingrédients nécessaires : de l’intensité, du rythme, du jeu, de la qualité technique. Mais un match de haut niveau se joue sur des détails et cette rencontre a basculé sur un détail. Peu avant l’heure de jeu, l’arbitre de la rencontre prend une décision qui fait basculer la partie. La dame en noire désigne le point de penalty à la suite d’une main dijonnaise dans la surface. Caroline Pizzala ne manque pas cette occasion pour battre la jeune gardienne dijonnaise de 16 ans Océane Lavigne (1-0, 58e). Mais avant ce but, le match était plutôt équilibré. Le début de match était tout de même vraiment à l’avantage des Marseillaises avec un pressing intense qui a perturbé les Dijonnaises. Dominatrices sur leur terrain, les Phocéennes se procurent de nombreuses occasions mais manquent d’efficacité dans le dernier geste (6e, 19e, 42e). Dijon plie mais ne rompt pas.

Dijon ne lâche pas

Laura Bouillot n'a pas réussi à trouver le chemins des filets. Crédit: Nicolas GOISQUE
Laura Bouillot n’a pas réussi à trouver le chemins des filets. Crédit: Nicolas GOISQUE

La défense bourguignonne est bien organisée et se montre solide. Le second acte redémarre sur ce même rythme et les débats sont toujours  équilibrés. Et puis arrive cette fameuse 57ème et ce penalty. Les coéquipières de Laura Bouillot n’abdiquent pas malgré ce but encaissé et cherchent à recoller au score. L’intensité est montée encore d’un cran et Marseille n’est pas loin de doubler la mise mais la reprise de Multari est sauvée sur la ligne par la défense dijonnaise (72e). Dans les dix dernières minutes, la gardienne marseillaise est à la parade sur une reprise de volée de Bouillot (79e). Quelques minutes plus tard, elle voit Chanudet ne pas cadrer sa reprise sur un long coup franc de Bultel (83e). Derrière la jeune Océane Lavigne réalise des prouesses sur sa ligne et empêche Coton-Pelagie et Vignal d’aggraver la marque pour l’OM (86e, 89e). La très belle série dijonnaise de neuf victoires de suite s’arrête donc ce dimanche 6 décembre et Dijon retombe à la troisième marche du podium suite au succès de Grenoble contre Monteux. Les Grenobloises qui seront les prochaines adversaires des Dijonnaises en janvier prochain, un nouveau choc en perspective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.