22 septembre 2020

En panne d'attaque, le DBHB s'incline à Nancy

Battu au palais des sports la semaine dernière par Istres suite à une performance défensive indigne d’un prétendant à la montée en LNH, le DBHB se rendait au parc des sports de Vandoeuvre à Nancy avec la ferme intention de gommer cette prestation médiocre. Si la défense s’est montré plus agressive, c’est en attaque que les Dijonnais ont pêché cette fois-ci ne scorant qu’à 21 reprises et échouant régulièrement sur un portier adverse qui totalisera plus de 20 arrêt et 50% sur l’ensemble de la partie.
 
Avec cette seconde défaite d’affilée Dijon glisse au classement et se retrouve maintenant en 8ème position (si on tient compte du match restant à Jouer (entre Istres et Pontault Combault):  pas le meilleur moyen de partir avec un bon moral en “vacances”.
 

Cédric Loupadière a été en difficulté comme ses coéquipiers hier soir © Nicolas GOISQUE/archives
Cédric Loupadière a été en difficulté comme ses coéquipiers hier soir © Nicolas GOISQUE/archives

Les démons ressurgissent
Ce vendredi on a cru revoir des prestations de tout début de saison, quand Dijon ne trouvait pas de solutions collectives en attaque et s’en remettait à des initiatives individuelles plus ou moins heureuse avec des demi-solutions permettant aux gardiens adverses de briller. Avec 21 buts sur 51 tentatives hier et 21 arrêts du gardien nancéiens Potteau, c’est une attaque Bourguignonne sans génie ni imagination qu’on a vu hier soir. Si Pierrick Naudin est à 8 buts (sur 15 tentatives), il le doit en grande partie au jets de 7 m, François Marie s’est lui beaucoup démené pour peu de résultat (3/10) quant à Gutfreund bénéficiant de moins de temps de jeu (20 minutes) il n’a pas pris de tir, Dokic réalisant lui 0/3. La base avant plutôt performante contre Istres a eu plus de mal hier soir (1/5 pour Loupadière, 4/8 pour chardon) Rac et Poletti sont bien à 100% mais avec 2 buts pour le premier et un seul pour Marco (qui a joué moins de 10 minute). Dijon a toujours du mal à poser son jeu d’attaque, à enclencher des mouvements, bref à réciter son handball.
 
François Marie s'est démené mais s'est heurté à la défense nancéienne © Nicolas GOISQUE/archives
François Marie s’est démené mais s’est heurté à la défense nancéienne © Nicolas GOISQUE/archives

Nancy fait le job sans plus
Finalement sur cette première partie d’exercice, Dijon aura globalement déçu. Certes l’effectif est jeune, considérablement renouvelé et Richardson débute au coaching, mais après une demi-saison, les progrès sont difficiles à entrevoir. On a parfois l’impression d’avancer, mais on déchante le match suivant. Les partenaires de Stojinovic n’on trouvé ni confiance ni constance. Hier à Nancy les locaux se sont imposés sans être géniaux. Mayayo pris en individuel a sans doute moins rayonné que d’habitude, mais les munitions offertes par l’inefficacité dijonnaise ont permis au capitaine Ducreux de se régaler en contre (7/9). Nancy a profité des errements adverses guère plus, Petiot étant par exemple en grosse difficulté face à ses anciens partenaires. Si il faut ressortir une légère satisfaction , la défense dijonnaise sur attaques placées a elle été plutôt performante permettant à Stojinovic de réaliser tout de même 15 arrêts. C’est bien sur le jeu rapide  et de transition adverse que Dijon s’est fait dépasser.
 
Stojinovic n'aura pas suffit, il faudra corriger le tir en 2016 © Eric BONTEMPS/archives
Stojinovic n’aura pas suffit, il faudra corriger le tir en 2016 © Eric BONTEMPS/archives

Revoir la copie pour 2016
Un instant décroché en première période 12-7 (23′) après une entame correcte, Dijon avait réussit à limiter les dégâts à la mi-temps, à la faveur de supériorités numériques en fin de période (13-11, 30′). Les Nancéiens reprenaient vite le large en début de seconde période (18-13, 37′) et n’allaient plus être inquiétés, Dijon ne revenant jamais à moins de 3 longueurs. Il va falloir profiter de la trêve pour tirer les enseignements de cet première moitié d’exercice, afin de réussir une deuxième partie de championnat plus convaincante si le DBHB veut tenir son objectif. D’ici là il restera le match des coupe contre Montpellier samedi prochain. Il aurait sans doute été plus festif si Dijon l’avait emporté hier

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.