24 septembre 2020

Le DFCO Féminin à Strasbourg pour Gagner

Battu chez le leader marseillais en championnat de D2 féminine le weekend dernier, le DFCO entame la coupe de France ce dimanche à Strasbourg où il rencontrera la formation de Strasbourg Musau AS (DH). A priori une entrée en matière facile que le coach et la capitaine Dijonnais Qui ont répondu à nos questions, abordent avec sérieux.

 

Samuel Riscagli © Nicolas GOISQUE/archives
Samuel Riscagli © Nicolas GOISQUE/archives

Samuel Riscagli entraîneur

Comment abordez vous ce match de coupe face à un présumé petit ?

On aborde ce tour de coupe avec beaucoup de sérieux et de respect pour notre adversaire du jour . La coupe de France réserve toujours des surprises ,il est hors de question pour nous d’en faire partie! Nous souhaitons être présent en 32e de finale en janvier prochain ,cela fait partie des objectifs de saison.

 

Vous avez réussi votre première moitié de championnat, ne pas passer ce tour est inconcevable pour toi ?

Nous réussissons une bonne première partie de championnat. Nous sommes actuellement dans le timing de nos ambitions à savoir être sur le podium de cette D2 et en course pour la qualification en 32e. Nous n’avons pas le droit de ne pas être présent au tour suivant ,il est donc inconcevable de ne pas tout faire afin de se qualifier au dépend de Strasbourg ! Nous sommes le DFCO ,nous nous devons de faire respecter la hiérarchie et d’assumer notre statut ! Les filles sont prévenues ,faire le trajet du retour à pieds peut s’avérer très long…

 

Est ce l’occasion de faire tourner un peu l’effectif pour voir notamment des filles qui ont un peu moins de temps de jeu ?

Nous allons évidemment faire tourner l’effectif,permettre à certaines d’avoir du temps de jeu et à d’autres de souffler un peu… L’objectif du club dans cette compétition est d’être présent en 32e…la suite appartient au groupe et à l’équipe ! Mon quotidien d’entraîneur c’est le championnat ! A elles de décider ou pas de vivre l’aventure de la coupe de France . Le staff et moi même avons confié les clés du camion au groupe, à elles de nous emmener là où elles le veulent dans cette compétition!

 

Léa Paillard capitaine

Dans les temps en championnat vous abordez un premier tour de coupe de France face à une formation réputée plus faible , dans quel état d’esprit êtes vous ?

On est dans le même état d’esprit que pour un match de championnat. Certes nous sommes fatiguées après cette longue période de match mais on reste concentrée pour gagner ce match comme le demande le staff.

Le Staf fixe l’objectif d’atteindre les 32 ème de finale et après vous confie les clefs du camion comme dit Sam . Cette coupe est -elle un objectif pour vous ?

C’est vrai que notre principal objectif est le championnat. Maintenant la coupe c’est plaisant, c’est pour nous et aussi pour faire jouer des filles qui ont moins de temps de jeu. C’est une aventure qu’il faut vivre et qui peut être importante pour le moral de l’équipe.

Léa Paillard © Nicolas GOISQUE
Léa Paillard © Nicolas GOISQUE

A ton avis y -a-t il plus d’avantage que d’inconvénients à faire un beau parcours en coupe ( confiance, dynamique, concerner tout le monde, ou bien fatigue supplémentaire, adrénaline dépensée, dispersion ) ?

Comme je l’ai un peu dit précédemment la coupe peut apporter mentalement redonner confiance aux joueuses qui jouent moins en championnat et pour le coup nous remettre sur une victoire avant la trêve. Et puis jouer un match de foot sans avoir l’envie de gagner ça n’existe pas chez des compétiteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.