26 octobre 2020

Metz-DFCO (1-2): Un Dijon efficace qui saisit sa chance

En déplacement, ce samedi après-midi, sur la pelouse du FC Metz, le Dijon Football Côte-d’Or a réalisé une très belle opération en s’imposant en Lorraine. Le DFCO a su se montrer solidaire et efficace pour l’emporter face au troisième du championnat.

 

Diony a ouvert le score dans ce match. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives
Diony a ouvert le score dans ce match. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives

Après avoir manqué une première belle occasion à Nancy, Dijon ne voulait pas manquer une deuxième opportunité de creuser l’écart avec ses poursuivants. Sur la pelouse de Saint-Symphorien, le DFCO ne venait pas en terrain conquis. Avant ce match, le club dijonnais ne s’était jamais imposé contre les Grenats chez eux. En outre les deux formations restaient sur une élimination en Coupe de France une semaine plus tôt. Il fallait donc également réagir. Si ce sont les protégés de José Riga qui ont eu la possession du ballon et la maîtrise du jeu, les Bourguignons se sont appliqués à bien défendre avec un état d’esprit irréprochable, ce qui a plu à Olivier Dall’Oglio : “Il faut féliciter les joueurs pour la rage et la soif de vaincre, l’abnégation qu’ils ont su mettre dans cette victoire. On a montré plus d’envie qu’eux. Ça nous a souri, dans un match engagé et difficile”. Les occasions franches étaient pour les Grenats à l’image de ce poteau de Kaboré qui a dévié la frappe de Santos (22e). Mais la réussite était côte-d’orienne. Sur sa première véritable occasion du match, Diony trouvait la mire d’une reprise du plat du pied droit (0-1, 34e).

Baptiste Reynet a livré une très belle copie. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives
Baptiste Reynet a livré une très belle copie. Crédit: Nicolas GOISQUE / archives

“C’est une belle opération comptable”

Une terrible efficacité que l’on a retrouvé en seconde période puisqu’Amalfitano doublait la mise sur la seule tentative dijonnaise du second acte (70e). Entre deux, les Messins ont continué de se montrer pressants et d’insister sur les côtés. Il aura fallu un très bon Baptiste Reynet pour tenir le résultat (22e, 57e, 63e). Mais il ne pouvait rien faire sur l’égalisation de Ngabokoto bien servi par Lejeune (1-1, 68e). Un score de parité qui a donc été  de courte durée. Un deuxième but dijonnais qui provoque la colère des supporteurs grenats qui lancent des projectiles sur le but de Reynet. La rencontre s’arrête durant quatre minutes mais reprend sous la tension avec des duels appuyés, comme le montre le tacle non maîtrisé de Diony qui lui vaut un carton rouge à dix minutes de la fin. Cette infériorité numérique ne changera rien et Dijon ramène une victoire importante sur le plan comptable et psychologique. “C’était un match important. Le fait de le gagner nous conforte dans notre position. C’est une belle opération comptable, mais c’est vraiment la solidarité du groupe, la solidité et l’envie qu’il faut mettre en avant” lance l’entraîneur dijonnais.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.